jeudi 8 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Législatives en Touraine, candidats et enjeux sur la 1e circonscription (Tours)

Les 12 et 19 juin prochains, il faudra retourner aux urnes pour voter pour les élections Législatives. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agira de dessiner une majorité à l’Assemblée Nationale et donc choisir, in fine, qui gouvernera le pays… En Indre-et-Loire, le département est divisé en cinq circonscriptions. Pour vous aider à vous y retrouver, voici les enjeux et la liste des candidats officiellement déclarés sur la 1ère circonscription.

 

Rappel : Les scores de Législatives de 2017 sur la 1ere circonscription 

1er tour : Taux de participation : 49.46% (33 943 inscrits)

Philippe Chalumeau (En Marche!) 36.29% – 12 149 votes / Jean-Patrick Gille (Parti socialiste) 15.14% – 5 069 votes / Claude Bourdin (La France insoumise) 14.32% – 4 795 votes / Céline Ballesteros (Les Républicains) 13.1% – 4 387 votes / Laurence Lecardonnel (Front national) 5.26% – 1 762 votes / Christophe Dupin (EELV) 5% – 1 675 votes / Lionel Béjeau (Divers droite) 2.5% – 837 votes / Bruno De Jorna (Divers droite) 2.18% – 731 votes / Léonard Lema (Parti communiste) 1.45% – 486 votes / Emmanuel Lakiere (Debout la France) 1.42% – 476 votes / Mathilde Zicca (Divers) 1.07% – 357 votes / Maria Loire (Ecologiste) 0.98% – 328 votes / Philippe Conte (Divers) 0.68% – 227 votes / Anne Brunet (LO) 0.6% – 200 votes

 

2e tour : Taux de participation : 40.60% (27 864 inscrits)

Philippe Chalumeau 53.93% – 13 548 votes / Jean-Patrick Gille 46.07% – 11 573 votes

 

Les enjeux

La première circonscription sera certainement la plus observée en Indre-et-Loire. Celle-ci correspond quasiment au territoire de la ville de Tours. Au-delà des enjeux nationaux, elle sera ainsi un très bon test pour connaître le rapport de force politique entre les différents blocs. A gauche, on rêve de refaire le coup des Municipales de 2020 quand Emmanuel Denis avait remporté la mairie à la faveur d’une union de la gauche. A la Présidentielle, Jean-Luc Mélenchon avait réalisé un bon score, n’étant devancé que de 300 voix par Emmanuel Macron.

En face, Philippe Chalumeau, l’un des tous premiers soutiens d’Emmanuel Macron dans le département, tentera de conserver son siège dans une ville que l’on dit plutôt modérée et donc compatible avec le mouvement présidentiel.

Si on annonce un duel face au candidat de gauche, il faudra néanmoins faire attention à la droite et à Olivier Lebreton, élu de Tours qui tentera lui de redorer le blason de la droite républicaine, après le crash des Présidentielles. Il y a 5 ans, la candidate LR (Céline Ballesteros) n’avait pas franchi le premier tour, dans une circonscription pourtant jugée favorable. Olivier Lebreton tâchera de faire mieux, mais le taux d’abstention pourrait empêcher toute triangulaire (il faut 12,5% des inscrits pour se qualifier au second tour).  

Enfin reste la question du RN, dans cette circonscription peu favorable. Marine Le Pen a réalisé seulement 13,68% des voix au premier tour des Présidentielles et il y a cinq ans le candidat d’extrême-droite n’avait obtenu qu’un peu plus de 5%…

 

Les candidats :

Charles Fournier – EELV / Union de la Gauche (Nouvelle Union Populaire écologique et sociale – NUPES) :

Vice-président à la Région, l’écologiste Charles Fournier est revenu habiter à Tours pour raisons professionnelles l’an dernier. C’est dans la ville centre d’Indre-et-Loire qu’il poursuit donc sa carrière politique en bénéficiant de l’accord entre les partis de gauche pour défendre la candidature de la Nouvelle Union Populaire écologique et sociale (NUPES). Charles Fournier aura pour suppléante Marie Quinton, adjointe insoumise à la ville de Tours.

 

Philippe Chalumeau – député sortant – Majorité présidentielle – Renaissance :

Député sortant, c’est sans surprise que Philippe Chalumeau a de nouveau été investi par la majorité présidentielle pour conserver son fauteuil de député. Au cours du mandat qui s’achève, Philippe Chalumeau s’est notamment occupé des questions de la Défense pour le groupe de la majorité. Sa suppléante sera la marcheuse, Céline Oudry.

 

Olivier Lebreton – LR

Elu d’opposition à Tours, ancien adjoint à la sécurité, également élu au département, Olivier Lebreton est candidat LR pour cette élection. Implanté sur la ville, il sait que la tâche ne sera pas aisée. La suppléante d’Olivier Lebreton sera Barbara Darnet-Malaquin, élue d’opposition à la ville de Tours au sein d’un groupe affilié LREM mais élue au Département en binôme avec Olivier Lebreton justement…

 

François Ducamp – RN

Collaborateur d’élu RN à la région Centre Val-de-Loire et responsable départemental du Rassemblement national en Indre-et-Loire, le jeune François Ducamp (22 ans) défendra la candidature du Rassemblement National avec l’espoir de réaliser un bon score surprise. Son suppléant est un ancien élu au conseil municipal de Tours Lionel Béjeau, dans la majorité de droite de 2014 à 2020 avant de passer au RN.

 

Bertrand Rouzier

Elu au conseil municipal de Tours, il tente une candidature de gauche écologiste dissidente de la NUPES et a d’ailleurs été exclu du groupe majoritaire de la mairie pour cela. Sa suppléante est Affwa Metreau, elle aussi en marge du groupe d’Emmanuel Denis alors qu’elle faisait partie de sa liste pour les Municipales de 2020.

 

Thomas Jouhannaud

C’est le candidat de Lutte Ouvrière sur cette circonscription.

 

Sophie de la Nouvelle

C’est la candidate du parti Reconquête d’Eric Zemmour, investie tardivement, le mouvement ayant d’abord présenté ses candidats dans les 4 autres circonscriptions tourangelles avant de décider de se lancer à Tours malgré un climat peu favorable et un score très faible à la Présidentielle.

 

Inès Laurent

Seulement âgée de 22 ans, l’étudiante fait ses débuts en politique avec Charles Girardin en suppléant. Tous deux représentent également la gauche écologiste, mais en marge de l’alliance NUPES.

 

Stéphanie Moreau

Elle représente le Parti Animaliste, présent pour la première fois lors d’une élection législative à Tours dans le but de défendre des propositions en faveur des animaux dans le cadre de ce scrutin.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !