vendredi 27 mai, 2022
  • Chambray en Mai

[#MIAM] A Tours, on a goûté un burger candidat au titre de champion de France

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Quand on veut manger un burger à Tours, on se déplace généralement dans le centre historique : c’est autour de la Place du Grand Marché qu’il y a le plus d’adresses, au point qu’on frise l’overdose, d’autant que beaucoup sont sur le même créneau (le fameux burger gourmet). Pour être un peu plus au calme on peut aussi viser l’Est du centre-ville, quasiment au bout de la Rue Colbert, à deux pas de la cathédrale. C’est là que l’on trouve une adresse discrète mais réputée dans sa catégorie : Désir des Mets.

Particularité du lieu : il est tenu par un couple qui aime se mesurer aux autres cuistots. Donc tous les ans il tente l’envoi de recettes pour le Championnat de France du Burger, et s’y retrouve régulièrement en bonne place.

Pour cette édition 2022, après plusieurs mois de recherches, deux compositions ont vu le jour, toutes deux avec du pain maison au charbon végétal. La première est inspirée du célèbre rougail-saucisse réunionnais quand la seconde place l’effiloché de porc sauce barbecue aux côtés du steak black angus. Deux propositions événementielles aux côtés d’une carte plus classique mais non sans originalité (ketchup épicé, burger aux rillons, pommes caramélisées aux 4 épices…).

On commande donc un Z’Oreil pour voir ce que ça fait le rougail entre deux tranches de pain. Le temps de l’attendre, on profite de l’ambiance : vue sur les cuisines, déco un peu indus, pas trop de bruit, petite salle à l’avant avec 10 couverts et autres possibilités pour s’asseoir à l’arrière. Ici pas mal d’habitués, et derrière le comptoir ça chante sur Cabrel ou Sardou, la bande son est complètement Nostalgie compatible.

Voilà donc notre burger (servi avec des frites, mais on préfère vous parler du burger). La bestiole est beaucoup trop épaisse pour la manger avec les doigts sans s’en mettre partout. Traduction : pour 18€, y’a à manger. Sa principale curiosité c’est sa galette de riz soufflée, légère et légèrement sucrée. Sucrosité aussi dans la sauce mangue-passion qu’on aurait préférée chaude. La viande et la saucisse vont, elles, bien ensemble. Le pain est également de bonne qualité. Un plat que l’on peut accompagner de boissons locales de La Loère, par exemple. Ou de quelques desserts sur une carte courte. On soulignera que le service est souriant et attentif.  

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !