samedi 28 janvier, 2023

Peau de Loup : une coiffeuse en liberté

Folk et sauvage à la fois, Pauline entend se faire une place dans la meute des coiffeurs Tourangeaux.

C’est son copain Thomas qui nous le confie (en présence de l’intéressée, hilare) : Peau de Loup, c’est le surnom de Pauline, « parce que quand je l’ai rencontrée je trouvais qu’elle avait un air félin, sauvage, mystérieux ». Peau de Loup, c’est aussi le nom du salon de coiffure de cette élégante jeune femme de 26 ans fraîchement débarquée en Touraine (à cause d’une histoire d’amour) alors que jusqu’ici elle n’avait connu que le Sud-Est, entre Istres et Aix-en-Provence.

Après 5 ans d’école d’art, c’est d’ailleurs à Aix que Pauline a débuté sa carrière actuelle après avoir passé son CAP coiffure et son brevet professionnel. Et puis elle a abandonné ses collègues/amis pour prendre le risque de refaire sa vie en plein centre de Tours, dans un charmant appartement à deux pas des Halles et du Monstre. Comme elle n’a pas eu de coup de foudre pour un salon Tourangeau où elle pourrait exercer sa passion avec un maximum de gaieté, elle a entrepris de créer son affaire et de jouer la carte de l’originalité : elle est coiffeuse à domicile mais dans son domicile, un appart-coiffure où les ciseaux sévissent à 2m d’un chouette canapé et du frigo : « ça commence à se développer dans le sud, un peu moins ailleurs » explique-t-elle en nous faisant visiter.

Une coiffeuse audacieuse et déterminée

D’ailleurs la visite est rapide. Si le salon en question fait 3m² c’est bien le maximum. Mais il y a tout : le fauteuil, les produits en pagaille, le bac à shampoing portatif et l’immense miroir. Plus le petit chaton et la musique folk (Alela Diane, on vous le conseille, ça détend). « Je voulais créer mon cocon, mon ambiance, quelque chose d’intimiste loin des salons à l’ambiance impersonnelle où l’on travaille parfois à la chaîne ». Après 3 mois de préparation (l’achat du matériel, les assurances, la distribution de 1500 cartes de visite dans la rue pour se faire un premier réseau de clientes…), voilà Pauline opérationnelle : « ça fait un mois et demi que j’ai ouvert et le bouche-à-oreille fonctionne bien, il y a beaucoup de jeunes femmes qui viennent me voir notamment parce que les tarifs sont 20 à 30% moins cher qu’en salon », en l’occurence la coupe est à partir de 20€, un tarif plutôt appliqué aux hommes (précisons que Peau de Loup, c’est juste pour « les nanas »).

Pétillante, cash et décalée, Pauline n’hésite pas à titiller ses clientes, discuter avec elles pour trouver la coupe qui leur ira le mieux quitte à ce que cela passe par un changement radical. Oui, elle aime bien l’original « mais je prends tout autant de plaisir à faire une coupe classique » rectifie-t-elle « je suis une fille très ouverte, nature… et un peu maniaque d’après mon copain ». En même temps, comme elle travaille chez-elle, le rangement doit être irréprochable, c’est la chasse permanente au cheveu récalcitrant. Mais il semble que Pauline ait trouvé une bonne méthode pour les dompter.

Olivier COLLET

Peau de Loup, 7 Rue des 3 Ecritoires à Tours. Infos et contact sur la page Facebook de l’appart-coiffure.

 

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !