mardi 28 juin, 2022
  • La Gloriette
  • AZG

Un classement spécial pour la confluence Loire/Vienne : à quoi ça sert ?

On a récemment fêté le 20e anniversaire du classement du Val de Loire au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, ce qui signifie notamment que toute construction aux abords du fleuve royal est soumise à des règles strictes d’Angers à Orléans. En complément de cette décision, l’Etat a classé la confluence Loire/Vienne dans le cadre d’un programme de protection des paysages naturels. Le décret a officiellement été signé en septembre 2021.

Le site concerne les communes tourangelles de Beaumont-en-Véron, Candes-Saint-Martin, Chouzé-sur-Loire, Cinais, Couziers, Saint-Germain-sur-Vienne, Savigny-en-Véron et Thizay ainsi que les communes de Montsoreau et Varennes-sur-Loire en Maine-et-Loire soit un total de 2 744 hectares, « un espace marqué par les crues du fleuve et de son affluent. Ainsi, les îles et autres terres inondables non endiguées en rive droite de la Loire, mais aussi l’ancienne « presqu’isle » ou marais du Véron, vaste dépression bocagère régulièrement envahie par les eaux de la Vienne, ont été incluses comme des continuités naturelles et cohérentes du site » indiquent les services de l’Etat.

La zone englobe plusieurs monuments historiques mais aussi plusieurs équipements dédiés à la navigation ou encore des sites troglodytiques. Tout projet de travaux doit obtenir des autorisations spéciales avant réalisation pour ne pas abimer le paysage. Et il faut parfois remonter jusqu’au ministère pour certains chantiers.

« Ce projet privilégie des continuités géographiques et paysagères, pour s’affranchir des limites administratives. Il réactualise également d’anciens dispositifs de protection et s’articule avec les outils de protection localement mis en œuvre (sites patrimoniaux remarquables de Montsoreau et Candes-Saint-Martin, monuments historiques et leurs abords) » précise encore la préfecture du Centre-Val de Loire. D’autres secteurs ont bénéficié de protections similaires il y a peu comme Luynes en 2018. A noter que pour des opérations d’entretien courant il n’y a pas besoin de dossier spécial, en tout cas tant que l’aspect des lieux n’est pas modifié.

Photo : le village de Candes-Saint-Martin au cœur de la confluence.

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !