samedi 28 janvier, 2023

Un mois de fermeture forcée pour l’O’Klub de Villeperdue

Explications sur les raisons de cette décision préfectorale.

La nouvelle a été révélée ce samedi 24 janvier sur la page Facebook de l’O’Klub de Villeperdue : « Nous sommes au regret de vous informer qu’à la suite d’une décision administrative, la discothèque sera fermée jusqu’au 21 février ». La décision en question est signée de la main du préfet d’Indre-et-Loire, Jean-François Delage. En ce mois de janvier, il décide que l’établissement devra rester fermé pendant 30 jours suite à la révélation d’une affaire de travail dissimulé et de fraude fiscale découverte par les gendarmes lors d’un contrôle effectué le 16 juin 2013.

Ce jour-là, les forces de l’ordre se rendent compte que des salariés de la discothèque perçoivent la moitié de leur salaire au noir, en liquide, et qu’il y a donc absence de versement de cotisations sociales sur ces sommes. Par ailleurs, deux personnes sont engagées par le club sous le statut d’autoentrepreneur ce qui, au regard de leurs missions, semble illégal. Après un an et demi de procédure et d’auditions, les services de l’Etat ont donc décidé de sanctionner l’établissement même si « nous avons fait tout notre possible pour suspendre cette décision » précise le post Facebook de l’entreprise (nous avons tenté de joindre son gérant et son avocat, pour l’heure sans succès).

Cette sanction, qui a pris effet le week-end dernier, est par ailleurs indépendante d’éventuelles poursuites judiciaires qui ne semblaient pas encore officiellement entamées selon les déclarations du parquet de Tours ce mardi. On ignore par exemple le nombre exact de salariés concernés, le montant de la fraude ou encore depuis combien de temps elle avait débuté. Jugée sévère par la boîte de nuit, cette décision n’est en tout cas pas exceptionnelle selon la préfecture qui nous a précisé qu’un arrêté similaire avait été pris cet été à l’encontre d’une pizzéria de Montlouis-sur-Loire.

En tout cas, sur Facebook, les habitués de l’O’Klub ont été plusieurs dizaines à lui manifester son soutien (même si il n’a pas voulu « épiloguer » sur les raisons de sa fermeture). Très populaire en Touraine, la discothèque ne semblait d’ailleurs pas poser de problèmes jusqu’ici, c’est en tout cas ce que l’on nous a assuré du côté de la mairie.

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !