samedi 10 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Les expositions du Château de Tours redeviennent payantes

Il faudra passer à la caisse à partir du 21 novembre. Explications.

Jusqu’ici, le Château de Tours était le seul grand lieu culturel de la ville à proposer une entrée gratuite. Qui plus est pour des expositions plutôt importantes et fédératrices puisque sa fréquentation a dépassé les 70 000 visiteurs en 2013. C’est d’ailleurs cette année-là que la ville avait décidé de supprimer la billetterie avant de faire le choix inverse en cette fin 2015.

Ainsi, dès le vernissage de l’exposition sur le célèbre photographe Capa le 21 novembre, il faudra débourser 3€ pour accéder au site et à l’ensemble des étages (donc un billet pour toutes les expos). Un tarif réduit a également été prévu : 1€50 ainsi que la gratuité pour les scolaires ou les demandeurs d’emploi. L’accès sera par ailleurs libre les premiers dimanches de chaque mois et pour des manifestations comme la Nuit des Musées ou les Journées du Patrimoine. La répartition des recettes des entrées se fera à 50% entre la ville de Tours et le musée parisien du Jeu de Paume avec qui elle collabore depuis 2010 pour l’organisation des événements culturels.

Cette décision a suscité l’émoi de l’opposition (PS, Verts et Communistes), Pierre Texier regrettant par exemple l’absence d’études sur la nature de la fréquentation et craignant que la mise en place de ses tarifs ne détourne certains publics du Château comme les familles, avis partagé par Cécile Jonathan (Tours 2020). Adjointe à la culture, Christine Beuzelin a justifié la mise en place de cette tarification par la volonté d’une harmonisation de l’offre culturelle tourangelle, les musées des Beaux-Arts et d’Histoire Naturelle étant eux-aussi payants, « il s’agit également d’une volonté de valoriser les expositions présentées et ce sont les mêmes prix qu’en 2013. » Par ailleurs, la ville envisage dans les prochains mois la création d’une carte annuelle permettant un accès privilégié aux différents musées tourangeaux.

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !