mercredi 30 novembre, 2022

Le maire de Tours parle de son salaire

Il sera en baisse dès ce mois d’avril.

C’est la polémique préférée de l’opposition de gauche depuis un an : attaquer la nouvelle municipalité de droite menée par Serge Babary sur l’augmentation de ses indemnités décidée juste après l’élection, en l’occurence +15%. « C’était le seul moment où l’on pouvait le faire » rétorque le maire qui s’est déjà justifié à une dizaine de reprises là-dessus : « d’ailleurs, l’équipe précédente aussi avait augmenté ses indemnités en 2008. Si on ne l’avait pas fait, ça veut dire qu’il n’y aurait pas eu de hausse pendant 12 ans ». Sous entendu : quel salarié accepterait de ne pas être augmenté pendant 12 ans ? « Certains adjoints ont laissé leur métier de côté. Si on ne les paie que 1121€ par mois, ils ne viendront pas ».

Alors, pour essayer de mettre fin à la discussion, il insiste sur son salaire : 4 700€ bruts, 3 300€ nets. Et 2 500 nets pour le premier adjoint Jacques Chevtchenko. « La démagogie, ça suffit, le plafond pour un maire c’est 8 000€ bruts » dit encore Serge Babary faisant souligner que ces sommes n’ont rien d’indécent pour un travail « à 100% ». Elles seront d’ailleurs en baisse cette année pour lui et ses adjoints, d’environ 9% « soit une économie de 80 000€ pour 2015 et 100 000€ sur toute l’année. C’est « symbolique ». D’aucuns trouveront sans doute que ce n’est pas encore assez, attaqueront sur le fait que certains adjoints cumulent avec un poste au Conseil Départemental… Du « populisme » pure souche dixit Mr le Maire.

Olivier COLLET

PLUS D’INFOS SUR LE BUDGET 2015 DE TOURS PAR ICI

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !