mercredi 29 juin, 2022
  • La Gloriette
  • AZG

140 enfants ont préparé la Boum du Monstre

Info Tours a passé une matinée à Courteline pour suivre les préparatifs des 10 ans de la sculpture de la Place du Grand Marché. Et on a failli goûter au gâteau…

Imaginez le tableau… Un canapé, une boîte de sablés au beurre avec la forme du Monstre de la Place du Grand Marché de Tours et une question lancée : « vous vous souvenez de comment était cette place avant la construction du Monstre ? ». Vanessa, directrice du centre de loisirs de Courteline, avoue alors avoir cherché dans ses souvenirs et avoir eu besoin des photos d’archives pour revisualiser les choses. Avant le monstre, il y avait une fontaine et, en gros, ça avait bien moins « de gueule » qu’aujourd’hui.

« Le Monstre est une star à Tours » nous explique Eric Foucault d’Eternal Network, la structure à l’origine du projet depuis 14 ans et qui est aussi à la manoeuvre pour cet anniversaire. Pour qu’on s’en rende bien compte, il cite un exemple : « en janvier 2005, un mois après l’inauguration de la statue, la revue Patrimoine de France a ouvert un dossier sur Tours avec une photo du Monstre. A peine arrivé c’était déjà un symbole ». Et, aujourd’hui, quel Tourangeau n’a jamais donné de rendez-vous ou retrouvé quelqu’un « Place du Monstre » ?

50h de travail pour le gâteau

Ce petit rappel historique permet de bien saisir l’importance de fêter l’anniversaire du Monstre qui va avoir dix ans et l’engouement constaté autour de la préparation de cet événement. Il faut dire que les choses sont faîtes en grand : avec notamment un gâteau gigantesque en polystirène. « Si si, il passera par la porte ! » nous certifie l’apprenti pâtissier-décorateur face à notre air sceptique. Et tout de même, avec l’aide des enfants, il aura fallu 50h pour le confectionner !

Les enfants c’est justement eux qui apporteront le gâteau au Monstre sur la place, avec ses cadeaux : des dessins, des photos d’eux en train de reconstituer sa pose, des monstres reconstitués en plâtre… Pendant toutes les vacances, 140 enfants et 6 groupes d’âge de Courteline ont pensé Monstre toute la journée « et ils ont été très investis dans le projet » nous dit la directrice du centre, Vanessa Dorel, « ils ont créé tout un univers autour de la statue : ils lui ont inventé une famille et des amis. Ca leur a beaucoup plu ». Ceux que nous avons pu rencontrer ont démontré une réelle affection pour la statue, effrayante mais amicale.

« Le Monstre a l’air d’un extraterrestre »

Ce que l’on comprend bien, c’est que même si c’est du boulot de préparer une Boum pour une statue « la première, mais peut-être pas la dernière », c’est insolite et donc amusant. Eric Foucault, d’Eternal Network, y voit aussi l’occasion d’inaugurer – enfin – une plaque expliquant déjà qui a conçu ce monstre (Xavier Veilhan), pourquoi on l’a mis ici, en quoi il est fait, qui sont les partenaires qui ont permis sa réalisation…

« Ca fait plus de dix ans qu’on travaille sur ce projet. En 2000, après la requalification de cette place coincée entre les deux quartiers emblématiques des Halles et Plumereau il manquait un repère ». Pourtant, ça n’a pas été simple d’imposer cette oeuvre d’art contemporain dans un lieu si historique : « cette sculpture est volontairement en inadéquation avec l’espace. Comme si c’était un extretarrestre venu marquer son territoire… ». Mais avec le temps, riverains et commerçants ont fini par l’adopter. Et c’est tant mieux.

Olivier COLLET

Pour en savoir plus sur la Boum du Monstre, consultez cet autre article avec la bande annonce de la soirée qui débutera à 18h et s’achèvera à 21h.

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !