mercredi 30 novembre, 2022

Porte de Loire : les chênes bientôt arrachés et remplacés par d’autres arbres

Ce devait être le symbole d’un retour de la végétation Rue Nationale. Et de la lutte contre les ilots de chaleur en centre-ville de Tours. Pour l’instant c’est un échec. En début d’année, c’est tout un consortium d’élus qui s’était réuni pour fêter la plantation d’une vingtaine de chênes au pied des hôtels du nouveau quartier Porte de Loire. Des arbres posés de part et d’autre de la station de tram et voués à offrir de l’ombre en grandissant.

Le problème c’est que les spécimens âgés d’une quinzaine d’années n’ont pas du tout aimé le sol tourangeau. Certains sont morts au bout de quelques mois et aujourd’hui « ils sont tous en mauvais état » déplore Betsabée Hass, adjointe au maire en charge des espaces verts de la ville. « Nous allons tous les remplacer par de nouveaux chênes achetés à Angers et qui seront plantés cet hiver » poursuit l’élue.

La municipalité reconnait l’échec de l’opération. Le maire de Tours se dit même « très en colère » sur le sujet : « Ils ont été mal choisis, endommagés pendant leur transport et plantés à la mauvaise période » s’agace ainsi Emmanuel Denis qui a repris en main le dossier, auparavant dévolu à la Société d’Equipement de la Touraine (SET), société publique locale en charge de l’aménagement du Haut de la Rue Nationale.

Par ailleurs, la mairie de Tours indique que des plantes en pot seront bientôt de retour Rue Nationale. Retirées pendant la sécheresse cet été, elles ont été remplacées par des blocs de béton pour limiter le risque d’attentat. « Les spécimens sont très endommagés » explique Bestabée Hass qui envisage la possibilité de remplacer ces espèces par des plantes grimpantes qui supportent mieux la sécheresse et qui pourraient être plantées en pleine terre plutôt que dans du substrat.

Outre la Rue Nationale, la Ville indique enfin qu’elle va poursuivre la végétalisation de lieux aujourd’hui très bétonnés. Une concertation est en cours du côté de la Cité Mame à l’ouest de la commune. Le long de l’Avenue Maginot, la Place Pilorget est également concernée tout comme le parvis de l’école Duhamel aux Rives du Cher ou la Villa Rabelais du Boulevard Béranger avec un projet d’aménagement du jardin dans les tous prochains mois.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !