mardi 29 novembre, 2022

Inflation de l’énergie, vélo Rue d’Entraigues, passeports… Le résumé du conseil municipal de Tours

Les 55 élus du conseil municipal de Tours étaient convoqués ce lundi soir pour la dernière séance de l’assemblée avant les grandes vacances. Voici ce qu’il faut retenir de la réunion…

 

Hausse des prix de l’énergie :

Le maire Emmanuel Denis a réclamé la mise en place d’un bouclier tarifaire par l’Etat pour faire face à l’inflation sur le gaz et le pétrole, aussi bien pour ne pas exploser les finances de sa propre collectivité que celles des habitantes et habitants. S’attendant à ce que le pic de prix soit « sans doute devant nous » l’élu écologiste indique avoir demandé à ses services de regarder comment réduire les charges de fonctionnement. Il envisage également une révision du plan d’investissement de la ville, en revoyant les priorités.

Dans l’opposition, Benoist Pierre du groupe Les Démocrates a réclamé la fin de la « politique de recrutement à tout va » de la municipalité, justement pour maîtriser les dépenses de fonctionnement.

 

Passeports et cartes d’identité :

Jusqu’au 29 juillet la ville de Tours propose 5 000 créneaux supplémentaires pour faire une demande de carte d’identité ou de passeport. Ce dispositif a été mis en place pour raccourcir les délais, extrêmement longs à cause d’un boom de besoins avec la reprise des voyages. Bonne nouvelle : tous les rendez-vous ne sont pas encore réservés. Vous pouvez donc en demander et éviter de longs délais. Tout se passe sur le site www.tours.fr.

 

Rappel à l’ordre :

Le maire a exigé de la mesure de la part des groupes d’opposition, déplorant de nombreuses insultes sur les deux dernières séances de mars et mai. « Le style détestable et délétère nuit à la représentation dont vous faites partie » dénonce l’élu, regrettant par ailleurs l’emploi d’attaques personnelles envers des membres de sa majorité ou des agents de la ville, ou encore le terme « pieds nickelés » dans une tribune de l’opposition publiée par le magazine de la ville. En réponse, l’élu du groupe Tours Nous Rassemble Thibault Coulon a promis « une opposition responsable ».

 

Politique :

Le groupe de la majorité municipale s’appelle désormais Tours en Commun. Il ne compte plus que 41 membres après des départs, mais reste largement majoritaire puisqu’il faut 28 voix pour approuver une délibération.

Par ailleurs le remaniement de l’équipe municipale annoncé il y a quelques jours a bien eu lieu avec l’arrivée d’une nouvelle adjointe au maire, Christine Blet (éducation populaire, Tours-Ouest, tiers-lieux) et d’un nouvel adjoint Martin Cohen (transition écologique et énergétique englobant les mobilités). Des responsabilités prises en remplacement de celles d’Armelle Gallot-Lavallée (circulation) et Antoine Martin (transparence de l’action publique) souhaitant quitter leur poste d’adjoints pour raisons personnelles. Deux personnalités qui restent néanmoins au conseil municipal mais donc avec moins de charge de travail. Ainsi, Armelle Gallot-Lavallée conservera les mobilités douces, et Antoine Martin les questions numériques.

 

Circulation :

Fin juin, la ville de Tours a annoncé un projet de transformation de la Rue d’Entraigues en vélorue afin d’offrir aux cycliste un axe Est-Ouest facile d’utilisation. Mais l’idée déplait à pas mal de riverains craignant des difficultés de circulation ou la suppression de places de parking. Les sens de circulation seront notamment revus pour détourner les voitures vers d’autres axes. 20 places de parking disparaîtront soit 10% du total.

Selon l’élu d’opposition Benoist Pierre, ce projet s’est fait « au doigt mouillé », sans concertation. « On laisse les conducteurs se débrouiller » estime le membre du groupe Les Démocrates. L’élue en charge du dossier Armelle Gallot-Lavallée a répondu expliquant que l’expérimentation prévue dans les prochaines semaines « n’était pas partie de rien. On est allé voir les 18 commerçants et la grande majorité ont dit qu’il fallait faire quelque chose. »

Il a également été question des bornes de recharge pour véhicules électriques, Benoist Pierre estimant qu’il n’y en a pas assez. Martin Cohen qui gère le sujet en a promis 100 en plus d’ici 3 ans dans les parkings souterrains de la ville.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !