dimanche 22 mai, 2022
  • Chambray en Mai
  • Shop in Touraine

Tours : la sectorisation des écoles va se déployer sur trois ans

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les écoles de la ville de Tours, bénéficient d’une attention particulière ces dernières années. Il faut dire que le constat est dressé par tout le monde : le manque d’investissements de ces dernières décennies a amené une situation de détérioration des bâtiments. Le constat avait déjà été dressé par l’ancienne municipalité conduite par Christophe Bouchet, il l’est également par celle d’Emmanuel Denis qui a décidé de mettre la priorité sur le secteur scolaire dans les investissements. Les investissements concernent aussi bien le numérique que la végétalisation des cours de récréation ou encore la rénovation voir destruction et reconstruction des bâtiments.

Lire sur 37 degrés : Tours : Les écoles comme priorité du mandat

La politique de la municipalité dépasse également ce volet investissements. Ce lundi 14 mars, le Conseil Municipal va voter la mise en place d’un plan de sectorisation pour les écoles maternelle ou élémentaire. « Nous sommes la seule ville de plus de 100 000 habitants à ne pas l’appliquer » précise Franck Gagnaire qui indique que cela aura une implication surtout pour les nouveaux parents. « Le principe de regroupement des fratries se fera évidemment pour les familles ayant déjà un enfant scolarisé dans une école. » Cette sectorisation après avoir été l’objet de réunions avec les directrices et directeurs d’école ou encore les représentants de parents d’élèves sera appliquée à partir de la rentrée prochaine progressivement. La première année, les écoles concernées seront celles situées entre la Loire et le Cher. L’année suivante ce sont les secteurs au sud du Cher qui seront concernés et enfin la troisième année concernera le secteur au nord de la Loire, au moment où les nouvelles écoles Camus-Moroy et Jean de la Fontaine seront opérationnelles, précise-t-il.

Cette sectorisation répond à trois objectifs pour l’adjoint à l’Education : « c’est un outil de proximité, de mixité et d’égalité des chances. Cela permettra également un meilleur contrôle des effectifs. »

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !