dimanche 4 décembre, 2022

Tours va avoir sa fac de dentistes dès la rentrée 2022

Le lobbying a payé. Ce vendredi le 1er ministre annonce ce que beaucoup de monde réclame depuis deux ans en Centre-Val de Loire : l’ouverture d’une faculté dentaire à Tours. Et ça va se faire dès la rentrée 2022.

L’idée de la création de cet établissement c’est de lutter contre le manque de médecins des dents dans la région. On en compte 45 pour 100 000 habitants quand ils sont 67 au niveau national. Former des dentistes à Tours, c’est donc espérer qu’ils s’installent pas très loin une fois leur cursus terminé (même si il faudra au moins attendre 2027 pour que ce rêve devienne réalité). L’établissement sera en capacité d’intégrer 50 élèves par an.

Le financement de l’opération est réalisé par l’Etat et le Conseil Régional. L’enveloppe totale est de 5,5 millions d’€ dont 3,5 millions apportés par la collectivité locale comme elle s’y était engagée dès le mois d’octobre.

Les réactions à cette nouvelle sont élogieuses. Le président PS de la Région François Bonneau estime que « L’ouverture d’une faculté d’odontologie en Centre-Val de Loire était une nécessité impérieuse et urgente. Grâce à un engagement régional conséquent, au-delà de ses compétences, et à la mobilisation des professionnels de santé et des élus départementaux et locaux, cette décision tant attendue a été prise. » Il insiste néanmoins sur sa volonté de voir les formations pratiques réalisées dans les 6 départements du Centre-Val de Loire pour ne pas créer de déséquilibre.

De son côté, le président LR de Tours Métropole Frédéric Augis salue « un succès collectif », « un beau projet » et assure qu’il sera aux côtés de l’Université et du CHU pour accompagner sa montée en puissance.

« Cette excellente nouvelle est capitale pour notre territoire, la région Centre-Val de Loire étant l’une  des dernières à ne pas avoir de formation en odontologie. L’université de Tours et le CHRU attendent désormais confirmation des moyens qui leur ont été promis par leurs tutelles » indique la fac. « C’est une victoire pour l’ensemble des habitants du département d’Indre-et-Loire. Former des jeunes dentistes à Tours favorise leur installation durable sur le territoire, et de ce fait améliore l’accès aux soins dentaires. Je me réjouis que le gouvernement nous ait entendu » écrit enfin le député LREM Philippe Chalumeau.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !