mardi 28 juin, 2022
  • La Gloriette
  • AZG

Affaire Münsch-Masset : le choc dans la classe politique

Au lendemain des révélations des accusations envers Cathy Münsch Masset et son mari, accusés pour la première adjointe de Tours, de complicité et pour son conjoint de détournement de fonds issus de l’association venant en aide aux personnes handicapées, l’Apajh 37, qu’il dirigeait, dans la classe politique locale, c’est l’effroi.

Les élus de la majorité de Tours ne souhaitaient commenter l’affaire ce jeudi. En off, beaucoup parlaient en revanche de « catastrophe », tout en affirmant tomber de haut face aux révélations du procureur de la République.

Le maire de Tours, Emmanuel Denis, s’est contenté de son côté d’un communiqué de presse pour informer qu’il suspendait de ses délégations sa première adjointe, avec effet immédiat.

A la Région où Cathy Münsch-Masset est également élue dans la majorité du président François Bonneau (après en avoir été vice-présidente lors du précédent mandat), l’affaire est également une onde de choc. Si le président régional n’a pas souhaité s’exprimer sur l’affaire, son entourage explique qu’il est « abasourdi ». En revanche, Cathy Münsch-Masset n’ayant pas de délégation dans ses fonctions régionales, François Bonneau n’est pas en mesure de la suspendre, nous explique-t-on.

Pour avoir des réactions officielles, il faut se tourner du côté de l’opposition municipale de Tours. Le groupe Tours Nous Rassemble, dirigé par l’ancien maire Christophe Bouchet a ainsi demandé la démission de Cathy Münsch-Masset : « Lors de sa campagne électorale Emmanuel Denis indiquait vouloir “rétablir un lien de confiance entre les élus et les concitoyens. Les élus ont pour devoir de représenter l’intérêt général, et non de satisfaire les intérêts de groupes particuliers”. Mais aussi “Élaborer une charte déontologique pour la transparence de l’action publique au sujet du cumul des mandats exécutifs ville-département-région, de la prévention des conflits d’intérêts ». Au-delà de la suspension de ses délégations, nous demandons donc à Madame Münsch-Masset de démissionner de son mandat de Première adjointe dès à présent et le gel de ses indemnités en attendant que la justice rende ses conclusions. »

De son côté, Benoist Pierre du groupe « Les Progressistes » évoque une affaire choquante et inadmissible sur le fonds. Et sur le volet politique, l’élu d’opposition de saluer la décision d’Emmanuel Denis de suspendre les fonctions de l’adjointe.

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !