mardi 17 mai, 2022
  • Shop in Touraine
Jardins Éphémères Amboise

Tours : le Conseil Municipal en bref

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Départ d’une élue de la de la majorité municipale

Affiwa Metreau qui avait accepté le mois dernier un poste de membre du bureau de Tours Métropole, ne fait plus partie de la majorité municipale a annoncé le maire de Tours en ouverture du Conseil Municipal ce mardi soir. Un lien de cause à effet évident. Rappelons qu’elle s’était montrée particulièrement dure envers ses désormais anciens collègues de la majorité municipale : « Sollicitée pour être sur la liste de la majorité municipale de Tours pour représenter la diversité, je me sens invisible au sein d’une équipe centrée sur elle-même. Certains d’entre les membres de cette équipe me confondent encore avec mes amies de même couleur de peau. Par ailleurs, je vis très mal les récents évènements métropolitains qui plongent la ville de Tours dans une position minoritaire. » avait-elle notamment expliqué par communiqué. Affiwa Metreau siège désormais comme non-inscrite à un groupe. La majorité municipale est désormais composée de 42 membres, tandis que le groupe d’opposition « Les Démocrates » comptent 4 membres, le groupe « Tours Nous Rassemble » 7 élus. Mélanie Fortier siégeant par ailleurs comme non-inscrite également.

Covid : 6 classes fermées actuellement à Tours

Lors d’un point sur la crise sanitaire, Emmanuel Denis a indiqué qu’actuellement 6 classes sur l’ensemble de la ville étaient fermées pour cause de cas-Covid. Depuis la rentrée ce sont 24 classes qui ont été fermées temporairement. Le maire de Tours est optimiste sur le fait que le département passe en niveau 1, ce qui permettrait de faire enlever le masque aux élèves pendant les cours.

Les Nuits Renaissance c’est fini

Interpellée sur la fin des Nuits Renaissance, le spectacle vidéo « mapping » projeté sur la façade du musée des Beaux-Arts, par l’élue d’opposition Alexandra Shalk-Petitot, l’adjoint à la culture Christophe Dupin a confirmé l’arrêt de ce spectacle estival créé il y a six ans et qui avait été d’abord projeté sur la cathédrale Saint-Gatien puis depuis trois ans sur la façade du Musée des Beaux-Arts. L’adjoint a justifié cet arrêt par une érosion de la fréquentation : « Les Nuits Renaissance ont attiré seulement 18 000 personnes cette année contre 35 000 l’an dernier et 80 000 il y a deux ans. On peut considérer qu’il y a une lassitude. » De son côté Emmanuel Denis a indiqué : « Cela coûtait 350 000 euros par an, c’est une somme qui sera réinvestie dans des actions de solidarité et culture. C’est un choix que nous assumons. »

Projet alimentaire : de bonnes intentions pour l’opposition

Alice Wanneroy a présenté aux élus le projet de stratégie alimentaire de la ville de Tours pour les prochaines années (relire notre article dédié au sujet). L’ensemble des élus ont jugé cette stratégie visant au mieux-manger et à des réductions de gaspillage, positive. Les groupes d’opposition ont noté de bonnes intentions auxquelles elles souscrivaient tout en demandant néanmoins du concret derrière celles-ci.

Tramway : Christophe Bouchet veut geler la partie ouest de la 2e ligne

Au cours du débat sur la dette de la ville, l’ancien maire de Tours, Christophe Bouchet, a fortement invité son successeur Emmanuel Denis à revoir le projet de deuxième ligne de tramway, prévu d’ici 2025 : « Pour le bien de la Métropole et de la ville de Tours, je vous invite à lancer le plus rapidement possible la demi-ligne gare de Tours-Chambray et à geler le reste, afin de donner de se donner des marges de manœuvre financières. » Une phrase qui ne sera pas passée inaperçue alors que de plus en plus d’élus et de voix s’interrogent sur les capacités à réaliser entièrement cette deuxième ligne, initialement prévue pour 2025.

Vitiloire
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !