samedi 23 octobre, 2021
  • Galeries Lafayette

2e ligne de Tramway : le maire de Tours veut des garanties

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Il fixe cinq conditions à la réussite du projet

Alors que la concertation sur l’avenir de la place Jean Jaurès débute aujourd’hui à Tours (relire notre article dédié), le maire de Tours, Emmanuel Denis, a tenu à préciser les attentes de la ville pour que le projet de deuxième ligne de tramway soit mené à bien.

Dans un courrier envoyé à Frédéric Augis, président de Tours Métropole et à Wilfried Schwartz, président du Syndicat des Mobilités, le maire de Tours évoque notamment « un certain nombre de contraintes, non maitrisées, notamment sur la partie Ouest de Tours. » De quoi remettre en cause le tracé dans son intégralité au profit d’une simple demi-ligne Verdun-Chambray ? La rumeur monte ces dernières semaines.

Pourtant, dans ce même courrier, Emmanuel Denis rappelle son soutien à l’ensemble du projet et du tracé, tout en fixant néanmoins cinq conditions à remplir par la Métropole. Des conditions « sine qua non à son succès » explique-t-il.

La première d’entre-elles selon le maire de Tours c’est le report modal de la circulation automobile en favorisant le covoiturage mais aussi en actant un schéma cyclable avec financement et calendrier, l’engagement d’une étude pour un nouvel échangeur de l’A10 au niveau de Rochepinard ou encore le transfert de la gare routière à proximité de l’aéroport.

Emmanuel Denis demande par ailleurs des garanties de financements de la part de la Métropole des projets connexes avant 2026 : boulevard Tonnellé, place Jean Jaurès, place Saint-Eloi, place Rabelais… Il évoque également le financement nécessaire de projets directement liés comme la construction d’un parking silo dans la ZAC des casernes ou l’aménagement de l’avenue Stendhal dans le quartier des Fontaines…

Concernant le boulevard Béranger, point qui cristallise des oppositions fortes, là encore le premier édile tourangeau se montre prudent : « il est nécessaire d’apporter des garanties sur le maintien en bonne santé des arbres » écrit-il, alors qu’une étude racinaire a été réalisée cet été.

Enfin dernière condition pointée dans le courrier : la gouvernance du projet aujourd’hui floue suite aux départs des directeurs de projet, explique-t-il…

  • FILBLEU
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !