dimanche 29 janvier, 2023

Dry January : et si on commençait 2023 sans alcool en Touraine ?

La galette des rois est une tradition du mois de janvier. Et de quoi on l’accompagne ? Souvent d’une bouteille de cidre. Ou pas. Depuis dix ans déjà le mouvement Dry January prend de plus en plus d’ampleur. A l’image du Mois Sans Tabac de novembre, il consiste à se passer d’alcool pendant 31 jours. Il ne s’agit pas forcément de stopper définitivement toute consommation d’alcool… mais plutôt de faire une diète prolongée et réfléchir à son usage des boissons alcoolisées.

« Pour rappel, boire trop, c’est avoir un usage à risque qui se caractérise par une consommation d’alcool répétée. Cette consommation peut entraîner sur le long terme des complications physiques, psychiques et sociales et provoquer des situations dangereuses (violence, accidents de la route, relations sexuelles à risques…) » explique ainsi le CHU de Tours qui organise pour la 2e année consécutive une sensibilisation de son personnel à partir de ce lundi 2 janvier.

« Il n’y a pas de « bon point » si on ne boit pas ni de mauvais si on boit : c’est à [tout le monde] de faire un choix personnel avec ses propres objectifs et d’en constater les effets. Mais si vous relevez le défi durant tout le mois, vous aurez des bénéfices nettement supérieurs » poursuit l’hôpital. Parmi les effets constatés : un meilleur sommeil, une peau de meilleure qualité…

Et puis on l’a dit, ce défi sans alcool de janvier permet plus globalement de réfléchir à sa consommation. Le CHU rappelle ainsi qu’en France on compte 1,5 million de personnes dépendantes à l’alcool. Apprendre à se modérer en janvier puis toute l’année aiderait donc à éviter de tomber dans certains travers qui nécessitent potentiellement un long parcours de soin.

Ainsi, chaque personne devrait au moins s’abstenir de consommer le moindre verre d’alcool pendant 48h consécutives chaque semaine, « idéalement plusieurs jours » complètent les équipes médicales, et ce dans le but de laisser le temps au foie d’éliminer toutes les toxines contenues dans nos boissons alcoolisées.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !