dimanche 29 janvier, 2023

Les 11 communes d’Indre-et-Loire où la population évolue le plus fortement

L’Indre-et-Loire est le 2e département le plus peuplé du Centre-Val de Loire avec un peu plus de 612 000 habitantes et habitants. C’est ce que disent les derniers chiffres de l’INSEE publiés en cette fin décembre 2022. C’est aussi l’un des deux seuls territoires de la région à voir sa population progresser (l’autre, c’est le Loiret). La croissance est de 0,2% par an sur la période 2014-2020, en particulier grâce aux installations venues de l’extérieur, plus importantes que le nombre de personnes qui quittent la Touraine.

La plupart des communes voient leur population évoluer de manière assez lente : par exemple à Tours, la progression est comparable à la moyenne départementale soit +0,2% par an sur 6 ans. Mais d’autres connaissent des évolutions proportionnellement plus rapides, en particulier de petits villages où les mouvements sont assez sensibles. Qu’ils soient orientés à la hausse ou à la baisse. Nous avons ainsi recensé 11 municipalités où le nombre d’habitants augmente ou diminue de plus de 2,4% par an entre 2014 et 2020. Voici cette liste :

 

1 – Brèches

Avec 210 habitantes et habitants, le village du Nord-Ouest Touraine est en baisse continuelle ces dernières années. Sa population accuse une chute moyenne de 5,8% tous les 12 mois.

 

2 – Boussay

Situation similaire pour ce petit bourg de 204 âmes, éloigné de toute grande ville puisqu’à la frontière avec l’Indre, à proximité du Petit et du Grand Pressigny. Sa population diminue en moyenne de 4,3% par an depuis 2014.

 

3 – Candes-Saint-Martin (photo)

C’est l’un des plus beaux villages du département… mais aussi un de ceux qui se dépeuple le plus rapidement. -3,4% par an depuis 2014. 185 personnes y vivaient en 2020.

 

4 – Chanceaux-près-Loches

Bien que limitrophe de Loches, le village qui accueille La Forêt des Livres chaque fin du mois d’août est progressivement déserté. Il ne comptait que 117 âmes en 2020, -3,2% par an depuis 2014.

 

5 – Loché-sur-Indrois

466 âmes au dernier recensement soit -2,9% par an depuis 2014.

 

6 – Couziers

C’est l’une des plus petites communes du département avec 108 personnes qui y ont une adresse (également -2,9% par an depuis 2014).

 

7 – Lussault-sur-Loire

La seule commune de ce classement qui voit sa population progresser… et donc de manière exponentielle. Avec 859 habitantes et habitants, le village hébergeant notamment le Grand Aquarium de Touraine est attractif : +2,7% de personnes y résidant chaque année entre 2014 et 2020.

 

8 et 9 – Braye-sous-Faye et Brizay

Avec respectivement 287 et 256 âmes, les deux villages perdent en moyenne de 2,7% de leur population par an sur la période 2014-2020.

 

10 et 11 – Beaumont-Village et Epeigné-sur-Dême

Avec respectivement 242 et 152 habitantes et habitants, les deux communes perdent 2,4% de population tous les 12 mois depuis 2014.

 

Il faut rappeler que ces chiffres ne sont pas de simples statistiques. De la population d’une commune dépend l’argent versé par l’Etat pour son fonctionnement, la fameuse DGF. Plus la population est grande, plus elle est conséquente. Et comme pour les impôts elle est soumise à des tranches. Passer sous un certain seuil (5 000 ou 10 000 habitants, par exemple), ou au-dessus, a donc des conséquences.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !