mercredi 30 novembre, 2022

L’eau : un bien commun à défendre 

Ce mercredi 19 octobre au centre de vie du Sanitas, est organisée une réunion publique pour discuter, débattre et échanger sur la thématique de l’eau, un bien commun à défendre…

Cette réunion publique fait suite à une tribune diffusée il y a quelques jours et signée par une trentaine d’associations, collectifs ou élus. On retrouve parmi les signataires la Confédération Paysanne 37, Youth for Climate Tours, Extinction Rébellion Tours, Greenpeace Tours, la Rabouilleuse Ecole de Loire, Sortir du Nucléaire Touraine, Convergence Services Publics 37,  Benoît Biteau (député européen EELV), Charles Fournier (député d’Indre-et-Loire), Betsabée Haas (adjointe à la Ville de Tours, déléguée à la biodiversité, à la nature en ville, à la gestion des risques et à la condition animale) Christopher Sébaoun (Conseiller à la Ville de Tours, délégué à la Loire et au Cher, à la préservation du patrimoine fluvial et des ressources aquifères) ou encore des organisations syndicales ou politiques comme Solidaire 37, NPA37, EELV 37…

« La tribune est née autour de groupements croisés sur le forum de l’eau il y a un peu moins d’un an » explique Yoan Jäger, un des membres actifs du collectif. « L’idée de la tribune était de réunir dans un premier temps différentes organisations autour de la table mais aussi de sensibiliser la population pour mettre l’eau au centre du débat public, tout au long de l’année. »

« Cet été, avec la sécheresse, les problématiques de l’eau ont été médiatisés, mais on élude la question tout le reste de l’année » poursuit notre interlocuteur.  Pour ce dernier comme pour l’ensemble des signataires, l’eau est « un bien à défendre » comme le titre la tribune en question.

« Il y a des tensions liées à l’eau » évoque-t-il en reprenant l’exemple des bassines et méga-bassines citées dans le texte, dans les départements de la Vienne ou des Deux-Sèvres. « Il s’agit de réserves pour l’agro-industrie directement issues des nappes et rivières voisines avec pour conséquence des milieux fragilisés ».

Si en Touraine, aucun projet de ce type n’est en cours, cela n’enlève rien aux tensions existantes selon Yoan Jäger : « On est actuellement dans le rouge avec des nappes faibles. Il faut donc réfléchir aux usages, car il y a une vraie bataille autour de l’eau avec beaucoup de lobbying et de pression. »

« Sans vouloir stigmatiser un domaine, on peut citer les problématiques liées à l’agro-industrie, mais aussi le nucléaire avec la centrale d’Avoine, la gestion du niveau par les barrages… et tous les risques pour l’avenir que tout cela engendre. On aimerait que ces questions soient portées par les élus et au public au-delà des périodes de crise. »  

Pour échanger sur le sujet, ils organisent donc une réunion publique au Centre Social Pluriel(le) du Sanitas (2 av. du général De Gaulle) ce mercredi 19 octobre à 20h. Une réunion durant laquelle interviendront plusieurs techniciens et spécialistes des rivières et de l’eau.  

Mathieu Giua

Crédit photo : Yoan Jäger

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !