jeudi 9 février, 2023

[#MIAM] Poutines, pizzas, burgers, poulet frit… Floppée d’ouvertures street food à Tours

La ville de Tours est déjà bien fournie en enseignes de cuisine rapide et ce n’est pas près de diminuer. Entre ouvertures de concepts indépendants et arrivée de chaînes, une série de locaux vides ont récemment été repris. On avait déjà parlé des Frères Tuck Rue Bretonneau ou de L’Atelier de la Pinsa en face des Halles, mais ce n’est qu’un échantillon.

En quelques semaines, on signale notamment deux nouvelles ouvertures sur la Place du Grand Marché récemment rénovée : d’abord Santosha, une chaîne qui revendique comme « une cantine du sud-est asiatique en mélangeant les bases culinaires de Thaïlande et d’Indonésie pour une cuisine riche en saveurs, populaire, élaborée et de qualité ». Une marque déjà présente à Bordeaux, Le Mans ou Hossegor et qui marche clairement sur les platebandes de Pitaya avec par exemple un plat combinant nouilles aux œufs, curry, curcuma, crevettes, lait de coco soja et tofu. Un membre de la rédaction a goûté et il est déjà fan.

Juste en face, c’est un tout autre esprit avec Più Più, un restaurant-épicerie garantissant « le meilleur de l’Italie sur le pouce ». En période de fêtes on y déniche par exemple le fameux panetonne, et toute l’année fromages, charcuterie, tiramisu, parigana, lasagnes… L’enseigne garantit également une carte de pizzas qui évolue au fil des saisons. A noter que plusieurs commerces vides dans le voisinage peuvent encore accueillir d’autres projets, de l’ancien restaurant Le QG à l’ex-épicerie La Balade Gourmande.

Les ouvertures se trouvent aussi au cœur du Vieux-Tours avec Krunchy’s, Rue du Commerce. Arrivé en octobre et remplaçant une enseigne de burgers qui n’a pas duré longtemps, le concept s’inspire des recettes coréennes en axant sa carte sur le poulet frit (mais avec des frites plutôt que du riz). Les formules sont autour de 13€50. Pas un coup de cœur de notre côté.

Si on veut voyager, on peut également se diriger Rue de la Monnaie avec l’atterrissage de la franchise Poutinebros spécialisée dans… la poutine canadienne, ce plat coupe-faim emblématique avec frites (souvent molles à cause de la sauce) et fromage qui fait couic-couic. Un totem d’outre-Atlantique qui peut être très réconfortant un jour de grand froid ou en milieu de soirée. Courant décembre, l’établissement remplacera l’ancien restaurant L’Embellie. Prochainement, un thaï et le chef de Tours-Nord Benoit Sanchez (La Tatoué Toqué) doivent encore compléter le décor.

Mais les nouveautés ne sont pas uniquement à Tours-Centre. Dans la Tranchée on a récemment vu apparaître Le Hangar de la Dark Food. Pas question d’y manger sur place, l’enseigne s’inspirant des dark kitchen, ces restaurants pensés pour la vente nomade et qui pullulent en région parisienne. On peut donc uniquement commander à emporter ou via les plateformes de livraison. Au programme de cette marque derrière qui on retrouve notamment l’ancienne responsable du restaurant Le P’tit Mich’ de Tours-Centre : des burgers et des hot dogs. Avec frites, évidemment.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !