mardi 29 novembre, 2022

L’Impératrice, Deluxe, Puissance 4… On vous raconte la 2e journée de Terres du Son

Après une première soirée marquée par une programmation pensée pour séduire les plus jeunes et le grand public, c’est un deuxième jour fidèle à l’ADN de Terres du Son qu’on a vécu ce samedi à Monts. Moins bondé que la veille mais très bien rempli, le Domaine de Candé a chauffé fort, et pas seulement parce qu’il faisait un bon 30° en plein après-midi (voire plus en plein soleil).

Le premier à faire bouger les bras nus c’était Tiken Jah Fakoly, que beaucoup avaient vu quelque part il y a longtemps et à qui ces retrouvailles faisaient bien plaisir. A cela s’ajoute la curiosité des autres, ou l’envie de voir un artiste qui fait partie du patrimoine musical. Derrière, instant découverte majeur de cette édition 2022 : LE concert estampillé « musiques du monde »… Et en l’occurrence ce coup-ci un voyage sur plusieurs continents orchestré par Ladaniva sur la scène Propul’son. Quel sourire, quel entrain pour cette chanteuse arménienne ! Cette capacité à occuper la scène, embarquer et faire vibrer une foule c’était plus que plaisant !

Et dans la série « je t’emmène avec moi sans bien que tu t’en rendes compte mais regarde comme tu kiffes ce moment », 47TER se démène pas mal non plus. Généreux, enthousiaste, communicatif : le rap enveloppe bien au-delà des limites du pack de foule compact posé au plus près de la scène.

Un public encore plus chaud pour le dernier concert de la scène Ginkgo Biloba à la nuit tombée quand Deluxe a commencé à faire résonner ses instruments. C’était la fête à tous les étages, avec option bras en l’air et yeux captivés. Des retrouvailles enthousiastes, 8 ans après un premier passage du groupe au festival tourangeau. Seulement 4 ans pour L’Impératrice qui le précédait, et qui a assuré complet malgré l’absence d’un membre covidé.

Un enchaînement bien pensé, pour monter en tension jusqu’à l’exaltation et lâcher prise enfin avec l’électro exfoliante de S+C+A+R+R. Avec le vent la température commençait à tomber sur Candé mais les corps avaient encore des réserves à exfiltrer avant de rentrer.

Une fois le rechargement des batteries fait, il s’agira de voir ce que Tigre Bleu, Crénoka, Juliette Armanet, Vianney, Kungs ou Suck Da Head sont capables de nous faire faire ce dimanche… sachant que si vous avez de l’énergie à revendre il suffit de passer au Village Electrique, tout près du chapiteau dans l’allée qui mène aux grandes scènes. C’est la riche idée d’un collectif normand invité pour la première fois à Terres du Son afin d’ambiancer la prairie. Et ça marche : on passe d’abord au Crédit Moutouel pour se procurer la monnaie des lieux (taux de change à prix libre) puis on joue à des jeux jouissivement cons-cons comme un Puissance 4 avec des paniers de basket ou un exercice de force pour faire décoller le code pénal.

On vous prévient : une chenille peut partir à tout moment et le maire n’est jamais loin. Si vous le croisez, voyez avec lui comment faire tourner sa roue… Vous pourriez en garder un souvenir indélébile.

Photos : Claire Vinson (hors Village Electrique).

 

Précision : nous ne publions pas de photos de certains groupes qui imposaient aux médias une validation des clichés avant diffusion, ce que nous refusons.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !