mercredi 7 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

[#MIAM] Les Grands Ducs, le nouveau hit-food des Halles de Tours

La scène gastronomique est mouvante ces derniers mois dans le secteur des Halles de Tours… On a récemment regretté la fermeture de La P’tite Pause des Halles mais apprécié l’ouverture du bar à vin et tapas Tutu (projet des chefs Henri Leclerc de la Maison des Halles et Olivier Arlot de chez O&A). Dans la catégorie brasserie on avait également passé un bon moment du côté du 22. Et voilà maintenant que Les Grands Ducs s’installe à la place de l’Atelier Lebeau et de La Cabane.

L’affaire est tenue par Alexandre Crétel, une gueule du quartier qui ouvre sa première affaire en tant que patron. Et qui est clairement suivi parce que c’est très souvent plein depuis l’ouverture en janvier 2022, que ce soit au déjeuner ou au dîner.

Le restaurant décline sa journée en deux temps : service façon bistrot-brasserie le midi (mais sans formule spécifique, dommage) puis restau d’ambiance le soir. La déco est restée la même que celle de l’Atelier Lebeau, avec notamment le mur de bouteilles de vin à l’entrée ou encore le décor plutôt marin de La Cabane. Sur la carte, des grands classiques et quelques revisites puisqu’on trouve des huîtres bretonnes de Cancale qui viennent directement du Comptoir St Kerber installé sous les Halles (9€ les 6) ou un onglet-frites sauce béarnaise (18€).

Nous on a voulu commencer par les œufs mimosas mayo parce que la qualité de ce genre de classique est un bon indicateur de l’esprit qui règne en cuisine. L’entrée arrive joliment présentée, elle est généreuse et la sauce bien réalisée. Tarif : 7€. On a aussi commandé une escalope de foie gras aux lentilles à 10€ et c’était très bon. Pour le plat, l’onglet était parfaitement tendre. Et le saumon façon 3 Gros (une célèbre sauce à l’échalote) tout fondant, avec une bonne fondue de poireaux pour l’accompagner (19€).

Pour arroser tout ça on a pris du chinon et du sauvignon. Pas de dessert car service un peu long et temps compté mais la mousse chocolat piment d’Espelette et tuile cacahuète c’était tentant, tout comme la gaufre poire Belle Hélène (8€).

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !