mardi 6 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

5 minutes à English-sur-Loire, épisode #8

Cette nouvelle chronique vous entraîne dans les méandres de la langue anglaise et dans les failles de son enseignement qui font que les Français sont pour la plupart des quiches en anglais !

L’équipe de linguistes de l’école tourangelle English-sur-Loire s’attaque rien que pour vous, lectrices et lecteurs d’Info Tours, avec rigueur et bonne humeur, aux monstres les plus dangereux de la langue anglaise. Ensemble, nous les vaincrons un à un. Enjoy!

Les monstres de la semaine : les présents

A la question «A quel temps est cette phrase ?» concernant la phrase «Est-ce qu’il mange des frites ?», la réponse ne doit plus jamais être «Bah, au présent !». Pour la bonne et simple raison qu’il y a deux présents en anglais. Donc mieux vaut tout de suite dire lequel.

Faisons la peau au présent simple !

English-sur-Loire, c’est un peu le village d’Astérix de la grammaire anglaise : tous les manuels de la terre parlent du «présent simple» ou «simple present», mais nous refusons  cette appellation, car elle est la plupart du temps… trompeuse !

En effet, on l’appelle «simple» parce qu’il n’est pas composé. Qu’est-ce qu’un temps composé me direz-vous ? C’est très simple (ah ah, il fallait qu’on la fasse cette blague) : c’est un temps qui a deux éléments, un auxiliaire et un verbe. Chez nous par exemple, on a le passé composé : «J’ai mangé», «Il est parti».

Quand on dit «she goes to London» par exemple, on est bien d’accord qu’il est simple : il n’y a qu’un seul mot. Mais quand on demande «Does she go to London?» ou qu’on dit «She does not go to London» on a ajouté un auxiliaire, donc on en a fait un temps composé. Or un temps qui s’appelle le présent simple peut-il raisonnablement devenir composé dans deux formes de phrase sur trois ? Nous pensons que non.

Le « présent d’action habituelle ou d’inaction »

Voilà comment nous avons choisi de le renommer. S’il concerne un verbe d’action, ce présent décrit la plupart du temps une habitude :

  • «I go to the Guinguette every week.»

L’inaction, comme son nom l’indique, n’est pas une action, donc il s’agit du seul présent possible pour elle :

  • «I owe you 20 euros (je te dois 20 euros)»
  • «I want a squirrel! (je veux un écureuil)»

Le « présent d’action unique »

Vous pouvez toujours l’appeler le présent continu, le présent progressif ou le présent en be + -ing autant que vous voulez, nous on a décidé de l’appeler le présent d’action unique. Parce que ça nous paraît plus clair et que ça vous indique dans quels cas l’utiliser.

Si ce n’est pas une action, repassez à l’autre (présent d’inaction, donc, qui ne se mettent pas en be + -ing, essayez de dire «I am wanting» qu’on rigole un peu) et si c’est une action, mais que ce n’est pas un événement unique, on utilise l’autre présent aussi (présent d’action habituelle).

Fuyez le repère «en train de» comme la peste car quand vous dites «J’ai le seum, demain je vais à Orléans» ce n’est pas en train de se faire et pourtant il faudra bien utiliser le «be + -ing». Et ouais. «I’m desperate, tomorrow I’m going to Orléans». On appelle ça le présent à valeur future.

Le mot «continu» pose vraiment question parce que par exemple quand je vous dis que je lis un super livre en ce moment («I’m reading a very good book at the moment»), je ne suis pas forcément en train de le lire quand je vous le dis, sinon je ne serais pas en train de vous parler, ha, ha. Donc je le lis par épisodes, disons dix ou vingt pages par soir. Donc de manière discontinue. Voilà, voilà.

Les verbes de perception

Allez, comme on est chou, on vous donne un 3e présent en bonus. Pour les verbes concernant les 5 sens, on utilise «can» qui, pour une fois, ne se traduira ni par «pouvoir», ni par «savoir» :

  • I can see > je vois
  • I can hear > j’entends
  • I can smell > je sens (odorat)
  • I can feel > je sens (toucher)
  • I can taste > je sens (goût)

Et n’oubliez surtout pas, hein : le present perfect, comme son nom l’indique, n’est PAS DU PRESENT !

La bise.

Le thème du prochain cours c’est une surprise, vous verrez bien.

_____________________________________________________

English-sur-Loire est une école de langues 100 % tourangelle, fondée en 2003, qui propose des cours d’anglais, de français (langue et littérature), de français langue étrangère, d’espagnol et d’allemand. Pour les débutants, les nuls, les moyens et les forts, de 9 à 99 ans, seuls ou à deux (les scolaires, collégiens et lycéens se verront proposer des mini-groupes de 3 ou 4 élèves). 2 place François Sicard à Tours, sur rendez-vous uniquement. 02.47.05.34.68 / welcome@english-sur-loire.com

Retrouvez la collection complète des 5 minutes à English-sur-Loire :

Episode 1 > Le preterit

Episode 2 > Le present perfect

Episode 3 > La structure interrogative

Episode 4 > Comment dire l’heure

Episode 5 > Les verbes irréguliers

Episode 6 > La famille Ould

Episode 7 > Any et sa clique

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !