mercredi 7 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

5 minutes à English-sur-Loire, épisode #5

Cette nouvelle chronique vous entraîne dans les méandres de la langue anglaise et dans les failles de son enseignement qui font que les Français sont pour la plupart des quiches en anglais !

L’équipe de linguistes de l’école tourangelle English-sur-Loire s’attaque rien que pour vous, lectrices et lecteurs d’Info Tours, avec rigueur et bonne humeur, aux monstres les plus dangereux de la langue anglaise. Ensemble, nous les vaincrons un à un. Enjoy!

Le monstre de la semaine : les verbes irréguliers !

C’est la bête noire de beaucoup, on les apprend par cœur année après année… Ou pas. En revanche quand on pose la question : «C’est quoi un verbe irrégulier ?» on voit parfois des élèves partir littéralement en courant. Pire encore : «C’est quoi, un verbe régulier ?». «Ah bon ? Parce qu’il y a des verbes réguliers aussi ? Nan ?!»

Si vous avez du mal à répondre à ces deux questions pourtant simples, vous avez une excuse : on nous bassine tellement pour apprendre les verbes irréguliers qu’on oublie parfois de nous dire à quoi ça sert vraiment, et que «qui dit irrégulier, dit forcément régulier».

C’est quoi la «règle» ?

On ne le dit pas assez mais l’adjectif «régulier» est un dérivé du nom «règle», donc «régulier» signifie étymologiquement «qui obéit à une règle». Et cette règle en anglais, elle est simple : au passé de récit/à l’imparfait d’habitude ou d’inaction d’une part (= le preterit) et au participe passé d’autre part (la fameuse 3e colonne), les verbes se terminent par -ED.

Et donc les verbes dits «irréguliers», donc qui n’obéissent pas à cette règle (les vilains), ne se terminent pas par -ED à ces deux temps-là. Vous suivez toujours ?

Ne pas confondre «irrégulier» et «invariable»

Une erreur classique consiste à penser que «to put/I put/I have put» est un verbe «régulier» car il ne varie pas. Or si vous avez bien lu le paragraphe précédent, vous aurez bien compris que «put» est bien un verbe irrégulier, puisqu’il ne se termine jamais par -ED. Ces verbes sont invariables ET irréguliers, ils sont vachement balèzes.

Peut-on vivre sans connaître ses verbes irréguliers ?

Bonne nouvelle : oui ! Il vous suffit principalement d’éviter d’utiliser le present perfect (have + participe passé) et d’éviter de construire des phrases affirmatives au preterit : «Did you go to Paris yesterday?» vous demande votre amie, «No, I didn’t» ou «No, I didn’t go to Paris yesterday» lui répondez-vous, alors que vous y êtes allée, mais comme vous avez oublié le preterit de «go» vous préférez raconter n’importe quoi plutôt que d’avouer vos lacunes grammaticales.

Autre technique radicale : ne s’exprimer qu’au présent, au futur, à l’imparfait d’action unique ou au conditionnel, ce qui fera de vous au bout d’un moment une personne rare qu’on invite à plein de soirées pour rigoler un peu.

Bref, la réponse est donc plus nuancée : on peut vivre sans connaître ses verbes irréguliers, mais votre vie n’aura sans doute pas le même goût que si vous les connaissez.

Comment ça marche au final ?

On présente souvent les verbes irréguliers en trois colonnes. Par exemple, «eat, ate, eaten». C’est un moyen un peu réducteur et même risqué de les apprendre. Tout simplement parce ça donne l’impression que ces trois éléments appartiennent un peu à la même catégorie. Or, le premier est un mode (l’infinitif), le second un temps de conjugaison (le preterit) et le troisième un participe (le participe passé). Autant vous dire que vous si les mettez sur le même plan, vous êtes mal barrés.

On préconise plutôt de les apprendre avec des choses autour : mettez «to» devant le premier pour bien vous rappeler qu’il n’est pas conjugué, mettez «I» devant le deuxième pour vous rappeler qu’il est conjugué et qu’il se conjugue sans auxiliaire devant et mettez «I have» devant le 3e pour vous rappeler que ce n’est pas un temps de conjugaison (sinon il suffirait de mettre «I» devant). Trop souvent on pense à tort que la 3e colonne c’est le «present perfect», or ce n’est que la 2e moitié du present perfect.

Ainsi, le verbe «nager» par exemple, s’apprendra comme suit : to swim, I swam, I have swum.

Et ça se traduit par quoi en français, alors ?

La traduction la plus courante du prétérit (la 2e colonne), c’est le passé composé :

Yesterday they ate late = Hier elles ont mangé tard.

I saw Jim this morning = J’ai vu Jim ce matin.

She went to Germany last summer = Elle est allée en Allemagne l’été dernier.

Cependant, si on parle d’une habitude dans le passé et non d’un récit, ce sera plutôt de l’imparfait :

They ate late every day last year = Elles mangeaient tard tous les jours l’année dernière.

I saw Jim twice a week at that time = Je voyais Jim deux fois par semaine à cette époque.

She went to Germany regularly when she was young = Elle allait en Allemagne régulièrement quand elle était jeune.

Pour les verbes d’inaction, c’est le contraire : le prétérit se traduit le plus souvent par de l’imparfait :

I wanted to see Shana, but she was away = Je voulais voir Shana, mais elle était absente

I owed him 20 euros = Je lui devais 20 euros

He wasn’t there = Il n’était pas là

Pour la 3e colonne en revanche, une seule traduction possible, le passé composé :

They have eaten late = Elles ont mangé tard.

I have seen Jim recently = J’ai vu Jim récemment.

She has been to Germany many times= Elle est allée en Allemagne plein de fois.

Evidemment, le participe passé peut être utilisé autrement, sans l’auxiliaire «have», par exemple avec «be» :

Jim was seen near the lake last night = Jim a été vu près du lac hier soir

La prochaine fois, on vous parlera des différents temps de la famille Ould avec ses trois frères insupportables, Charles, Shaun et William. On devrait se poiler pas mal a priori.

_____________________________________________________

English-sur-Loire est une école de langues 100 % tourangelle, fondée en 2003, qui propose des cours d’anglais, de français (langue et littérature), de français langue étrangère, d’espagnol et d’allemand. Pour les débutants, les nuls, les moyens et les forts, de 9 à 99 ans, seuls ou à deux (les scolaires, collégiens et lycéens se verront proposer des mini-groupes de 3 ou 4 élèves). 2 place François Sicard à Tours, sur rendez-vous uniquement. 02.47.05.34.68 / welcome@english-sur-loire.com

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !