mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

[Sans filtre] Le tram B de Tours Boulevard Béranger : les opposants ne désarment pas

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Depuis novembre 2018 on sait que la deuxième ligne de tram de l’agglo de Tours va relier La Riche à Chambray via le Boulevard Béranger, cette option ayant été préférée à un tracé par le Boulevard Royer ou les Tanneurs. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne fait pas l’unanimité, en particulier parce que plusieurs associations, politiques ou riverains craignent des dommages sur les platanes situés de part et d’autre du mail central. Des opposants qui ont récemment obtenu l’organisation d’une nouvelle étude sur la santé des arbres de cet axe du centre-ville.

Ce lundi 15 novembre, Tours Métropole a dévoilé les premières conclusions de l’expert (sans communiquer le document complet aux journalistes). Il indique que les plans de la ligne pourraient causer des dommages à presque un tiers des arbres centaines, obligeant donc à des adaptations du tracé. Ainsi, les rails pourraient être répartis au nord et au sud du boulevard au lieu d’être regroupés côté nord (celui de l’hôpital Clocheville et du tribunal). Il est aussi envisagé d’écarter les voies des arbres (à 4m au lieu de 3) et de faire deux petites stations (par exemple sans distributeur de billets). Des options qui vont être étudiées pendants 2 mois, faisant prendre un nouveau retard dans ce projet à plus de 400 millions d’€. Néanmoins, l’agglo espère toujours une mise en service pour 2025-2026.

Bientôt une réunion entre élus et opposants

Du côté des opposants, on savoure ce revirement partiel du Syndicat des Mobilités de Touraine : « Je suis plutôt satisfait » nous dit Richard Moreau, l’un de leurs porte-parole. Celui qui a lancé plusieurs pétitions et actions contre le tracé du tram B attend néanmoins de pouvoir consulter le document et le résultat des nouvelles expertises. Il se dit aussi très vigilant sur la suite du projet :

« Si Tours Métropole choisit un autre moyen de transport qui passe Boulevard Béranger pourquoi pas mais on ne sera pas d’accord pour un tram ferré. Les premières études parlaient de racines traversantes qui s’étendaient sous l’ensemble du boulevard. Que la plateforme soit à 3 ou 4m aurait donc la même incidence. »

Engagé avec des associations comme l’Aquavit (et soutenu dans certaines revendications par des collectifs comme C’est au Tour(s) du Peuple qui refusent également le tram ferré), Richard Moreau veut en prime la garantie d’une préservation des deux fontaines de Jean Jaurès, l’autre sujet sensible du moment (la mairie veut organiser une consultation sur l’avenir de cette place et n’exclue pas de remplacer les fontaines par d’autres aménagements ce que certains refusent, notamment des personnalités de droite). « On ne voit pas comment elles pourraient être conservées avec un tram ferré, même avec une voie de chaque côté » assure Richard Moreau.

L’homme devrait bientôt pouvoir exposer ses arguments en direct devant les élus de la Métropole. Un rendez-vous devrait être organisé. « On pense que les planètes commencent à s’aligner dans notre sens » assure le Tourangeau qui assure avoir assez de moyens financiers pour assumer des procédures judiciaires. Il en a d’ailleurs déclenché une récemment contre la ville de Tours pour dénoncer le procédé d’étude sur les arbres de Béranger, ayant mis temporairement les racines à nu. Le parquet n’a pas encore donné suite.

Olivier Collet

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !