mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

[Il l’ouvre] Un recours judiciaire pour faire capoter la vente du Magasin Général

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Situé à proximité des voies SNCF sur la partie Sud-Est de la commune, le Magasin Général de Saint-Pierre-des-Corps est un bâtiment en friche depuis 15 ans, qui se délabre… mais dont l’architecture est remarquable. Il mérite donc une nouvelle vie, après son utilisation comme lieu de stockage de pièces mécaniques pour trains. Propriétaire des lieux, la mairie de la commune de 15 000 habitants envisage d’en refaire un haut lieu pour l’emploi en le confiant au groupe Doliam, spécialisé dans les technologies médicales. De quoi créer un millier de postes directs, et autant de façon indirecte.

Avant d’atteindre cet objectif programmé pour l’année 2025 il va falloir réhabiliter les lieux. Une tâche confiée au géant du BTP Vinci qui doit racheter le bâtiment pour 3 millions d’€, le remettre en état puis le vendre à Doliam. Et c’est là que ça coince…

Dès le début de la procédure, un collectif citoyen s’est constitué pour proposer de transformer le Magasin Général en tiers lieux qui accueillerait des entreprises mais aussi des activités culturelles ou touristiques. Il envisageait même de réunir 3,5 millions d’€ pour devenir propriétaire des murs. Pas de quoi convaincre la municipalité qui a choisi Vinci… mais le combat n’est pas terminé et il se déporte sur le terrain judiciaire.

Après de longues semaines de pause, Le Réveil du Magasin Général a annoncé la saisie du tribunal administratif d’Orléans « afin de faire annuler la décision prise pour la vente à Vinci dans le but que les porteurs de projet aient le temps nécessaire pour constituer des dossiers solides. » « La décision de vendre ces 2 parcelles revient à vendre au prix moyen de 53,81€ le mètre carré. Or, les parcelles voisines ont été vendues au prix de 2 200 000€ en 2019. Ainsi, le prix moyen est de 143,50€ le mètre carré, environ 3 fois supérieur à celui du Magasin Général » argumente le collectif qui dénonce une cession largement inférieure au prix du marché et le manque de temps donné aux deux challengers de Vinci pour détailler leurs projets.

Les plaignants relèvent enfin que le Plan Local d’Urbanisme de la commune de Saint-Pierre-des-Corps priorise une activité ferroviaire pour ce site, ce qu’envisageaient selon lui les dossiers concurrents de Vinci axés vers l’hydrogène pour les trains, alors que le projet vainqueur est centré sur la santé.

A voir maintenant ce que la justice fera de ces arguments.

Illustration : une perspective du Magasin Général après rénovation.

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !