mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

Le patron de Tours Événements s’en va au Parc Expo de Strasbourg

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La société Tours Evénements gère le Parc Expo de Rochepinard et le Palais des Congrès Vinci en centre-ville. C’est elle qui s’occupe de gérer les congrès, les grands salons comme Ferme Expo, les concerts et bien sûr la Foire de Tours. Essentiellement détenue par la ville de Tours, elle est dirigée par Christophe Caillaud-Joos depuis 2017. Venu de Paris, l’homme a succédé au très charismatique et très critiqué Denis Schwok (à qui on doit notamment les deux virages de courses Nascar aujourd’hui inutilisés). Après 4 ans de mandat, le directeur général a décidé de s’en aller à la fin de l’année parce qu’il a été sollicité par Strasbourg qui cherche un nouveau dirigeant pour son parc des expositions.

“J’ai fait mon job de remettre la société dans les grands standards internationaux” explique Christophe Caillaud-Joos pour justifier son départ, se disant principalement motivé par le redressement de sociétés que la gestion d’affaires qui roulent. “Quand je suis arrivé Tours Evénements était une entreprise fermée sur elle-même, depuis elle est redevenue normale, nous avons développé la trésorerie, été cherché de grands congrès comme ceux de la société Paprec et on a pu réinvestir” dit-il.

La recherche d’une stratégie d’avenir

Le directeur général assure qu’il part sans désaccord avec la ville de Tours mais celle-ci se dit déçue de sa décision (elle a tenté de le garder quelques mois supplémentaires sans succès). Il faut dire que même si elle a des finances assainie, Tours Événements doit encore négocier le virage post-Covid : “On a fait seulement 3,7 millions d’€ de chiffre d’affaire en 2020 contre 14 millions en 2019. On sera à 6,3 millions cette année, peut-être 10 en 2022. Il faudra attendre 4 à 5 ans pour revenir au niveau d’avant la pandémie” concède le futur ex-dirigeant.

La ville va donc devoir trouver quelqu’un d’autre pour diriger l’équipe de 70 salariés. Et elle va prendre son temps. L’adjoint au maire Iman Manzari explique que le remplaçant ou la remplaçante de Christophe Caillaud-Joos n’arrivera pas avant l’été 2022, le temps que la municipalité élabore une stratégie d’avenir pour les prochaines années. Elle espère notamment ouvrir le capital de la société pour y faire entrer Tours Métropole et le Conseil Régional. Elle attend aussi les analyses d’études commandées pour définir un plan de vol (quels événements privilégier ? Quels investissements engager ? Quelles rénovations sont nécessaires au Parc Expo ?…). Selon l’élu, 5 scénarios différents sont sur la table.

Olivier Collet

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !