lundi 3 octobre, 2022

En mars, deux communes tourangelles doivent retourner aux urnes

On ne vote pas que pour la présidentielle et les législatives cette année en Indre-et-Loire. Quelques semaines avant les deux scrutins nationaux, deux villages d’Indre-et-Loire doivent renouveler leur conseil municipal, et ce seulement 2 ans après le début du mandat qui devait normalement durer jusqu’en 2026.

La première commune concernée est celle de Maillé, au sud du département. Bernard Eliaume a choisi de démissionner de son rôle de maire, et deux conseillères municipales ont suivi son chemin. Résultat : « le sous-préfet de Chinon doit convoquer par arrêté préfectoral les électeurs pour un nouveau scrutin. L’élection partielle complémentaire a pour objet d’élire deux conseillers municipaux afin de compléter le conseil municipal, ce qui permettra l’élection d’un nouveau maire parmi ses membres » précise la préfecture d’Indre-et-Loire.

Les dates de vote ont été fixées : premier tour dimanche 20 mars, et éventuel 2e tour la semaine suivante le 27 mars.

A Continvoir, autre cas de figure : le conseil municipal a perdu le tiers de ses membres après démission de 4 élus, un événement suffisamment important pour nécessiter la tenue d’une élection municipale partielle. Là-encore, seuls 4 personnes doivent rejoindre l’assemblée qui dirige le village, les conseillers municipaux encore en poste ne perdent pas leur mandat. Le 1er tour de scrutin est annoncé pour dimanche 13 mars, et le second tour aura lieu le 20 mars si nécessaire.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !