lundi 23 mai, 2022
  • Chambray en Mai

Toujours plus de précarité : inquiétudes du Secours Catholique en Touraine

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Chaque année le Secours Catholique publie un rapport sur la pauvreté en France. Les chiffres nationaux sont éloquents :

  • L’association a aidé 777 000 personnes en 2020 dont 409 500 enfants
  • 28,6% des bénéficiaires étaient des familles monoparentales. Le nombre d’étrangers est en augmentation tout comme celui des hommes seuls
  • 50% des personnes accueillies vivaient avec moins de 537€ par mois, ce chiffre était de 543€ en 2019. Une baisse qui peut paraître faible mais qui est conséquente pour l’association. Pour rappel, au niveau national, 50% de la population gagne au moins 1 800€ chaque mois
  • 50,1% des bénéficiaires du Secours Catholique sont sans activité, chiffre également en progression. 46% des ménages font face à des impayés, 56% ont des conditions de logement précaires

 

Les chiffres détaillés de l’Indre-et-Loire ne seront connus qu’en février mais la tendance est similaire avec 32% de personnes soutenues qui n’ont pas la nationalité française, 19% de familles monoparentales, 25% d’adultes isolés. Le Secours Catholique ne fait pas de distribution alimentaire à proprement parler mais propose des aides financières pour s’acheter à manger : elles représentent 21% des 68 700€ versés en un an (sous forme de chèques services). 19% des soutiens ont permis de payer des factures d’eau ou d’énergie, 12% des loyers ou charges locatives, 10% des frais de transports.

« L’objectif c’est d’aider les gens à sortir au moins provisoirement de leur situation d’endettement » précise l’équipe de l’association. Pour cela, des commissions se réunissent toutes les semaines afin d’attribuer des sommes qui avoisinent souvent plusieurs centaines d’€, « mais parfois c’est aussi juste 20€. »

Une cuisine neuve à Velpeau

Malgré la crise sanitaire, le Secours Catholique d’Indre-et-Loire se félicite d’avoir vu son nombre de bénévoles progresser : il en compte 313, une douzaine de plus qu’en 2020, « avec une moyenne d’âge en baisse. » Les dons sont également à un niveau élevé, comparable à 2020 qui a été une année exceptionnelle en lien avec la pandémie. Sur le département, la structure aide pas moins de 3 500 personnes par an à Tours mais aussi en zone rurale (Neuvy-le-Roi et Saint-Paterne-Racan via des jardins participatifs où les récoltes sont partagées). Dans les petites communes les équipes se déplacent parfois directement à domicile, pour réduire les freins des personnes qui n’osent pas demander de l’aide en public.

Dans les mois à venir, l’antenne tourangelle de l’association va poursuivre ses distributions de paniers de légumes à 2€, rénover la cuisine de son accueil de jour pour femmes Rue de la Fuye (54 000€ de travaux, inauguration programmée début 2022). Elle compte également multiplier les ateliers cuisine et poursuivra l’accompagnement scolaire ou les séjours vacances. Pour la soutenir allez sur ce site. Indreetloire.secours-catholique.org.

Olivier Collet

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !