vendredi 12 août, 2022

1,1 million d’€ d’aides pour les éleveurs d’Indre-et-Loire

Des crédits d’impôts et des allègements de charges qui ne suffiront pas à régler tous les problèmes selon les agriculteurs.

A l’inverse d’autres régions pourtant proches (Bretagne, Normandie ou Pays de la Loire), la Touraine n’a pas rejoint le nouveau mouvement de grogne des éleveurs dénonçant la baisse des prix et réclamant plus d’aides de la part de l’Etat. Ce n’est pas que les éleveurs d’ici ne subissent pas la crise, mais plutôt parce qu’ils ont réussi à se mettre autour d’une table avec les représentants de l’Etat ou la MSA (alors que la réunion prévue à Rennes ce jeudi avec les agriculteurs de l’Ouest a capoté). « Ca n’a pas été facile mais on y est arrivé. Certains auraient pu perdre leur sang froid face à leurs difficultés, mais ils nous ont fait confiance » commente le préfet d’Indre-et-Loire Louis Le Franc, en accord avec le président de la Chambre d’Agriculture Henri Frémont, tous deux étant venus ensemble présenter les mesures décidées pour l’Indre-et-Loire.

« Face à l’érosion des cours et au marché instable, nous avions une obligation de résultats pour venir soutenir les professions agricoles » a expliqué le préfet ce jeudi. « Ce que nous proposons ce sont des mesures à court et moyen terme. » Mais personne n’est dupe : ce n’est qu’une goutte d’eau face à l’ampleur du problème. « C’est du palliatif, du travail à la dentelle. Donner 3 000, 5 000 voire 10 000€ pour une exploitation au bord de la faillite peut paraître important mais ce n’est presque rien au vu de certains déficits. Ca met la tête hors de l’eau à des éleveurs pour quelques semaines, quelques mois, mais ça ne solutionne absolument rien. Avec la baisse des prix des céréales, ce sont bientôt tous les agriculteurs qui seront concernés » répond Thierry Frémont. Et le représentant de l’Etat va dans son sens : « il faudra sans doute aller bien au-delà de ce premier plan. Nous aurons la capacité d’aller beaucoup plus loin car de nouvelles aides vont être débloquées. »

Dans le détail, 1 135 000€ d’aides et d’exonérations ont été trouvées pour les éleveurs en difficulté d’Indre-et-Loire, « des allègements de charges, des mesures fiscales ou des exonérations de cotisations ». Des crédits accordés à une partie seulement des exploitants : « on n’a pas voulu faire de saupoudrage même si cela aurait été symbolique de donner un peu à tout le monde » justifie Louis Le Franc. Du coup, les éleveurs les plus en difficultés parmi les 1 500 du département ont été recensés : « au départ, l’enveloppe était très inférieure aux besoin estimés. Nous leurs avons demandé de nous dire quels étaient leurs besoins réels de trésorerie en espérant obtenir une éventuelle rallonge qui nous a d’ailleurs été accordée. »

Ainsi, plus de 400 entreprises représentant plus de 600 éleveurs ont pu être soutenues dès la fin 2015 en Touraine (344 reports d’échéance pour environ 300 000€, 355 modérations d’impôts pour 323 000€ et 540 000€ de réductions de charges pour 225 structures). Les procédures ont en plus été simplifiées avec la mise en place d’un guichet unique et d’un formulaire de trois pages à remplir. Traités par les services administratifs, ils ont abouti concrètement à des baisses pour la taxe d’habitation ou la taxe foncière (voire d’exonérations), à un effort sur les charges à payer à la MSA (1 million d’euros sur le département) ou à des reports de remboursements de crédits auprès des banques. La MSA propose par ailleurs une aide sociale et un soutien via une permanence téléphonique : 09 69 39 29 19, pour inciter les agriculteurs « à anticiper » leurs problèmes selon le vice-président régional Régis Joubert.

« Tout cela n’est qu’un point d’étape des premières mesures » a conclut le préfet d’Indre-et-Loire anticipant l’annonce d’un nouveau plan d’aide gouvernemental. Il devrait permettre à d’autres agriculteurs de déposer une demande d’aide voire à ceux à qui elle a été refusée il y a peu de voir leur dossier réexaminé. La situation devrait donc évoluer dans les prochaines semaines.

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !