jeudi 9 février, 2023

Plongez dans les coulisses des douanes de Touraine

A l’occasion des Rencontres de la Sécurité en octobre, les forces de l’ordre parlaient de leur travail. Rencontre avec le chef des douanes de Tours.

Police, gendarmerie, douanes… Depuis mercredi, et jusqu’à ce samedi 11 octobre, les Rencontres de la Sécurité permettent à tous de découvrir comment travaillent les forces de l’ordre ou encore de s’informer sur la sécurité routière avec plusieurs animations. Le programme est disponible sur le site de la Préfecture d’Indre-et-Loire.

Parmi les ateliers, les douanes de Touraine présenteront leurs chiens traqueurs de drogues et des véhicules. Leur travail de terrain est bien sûr très visible car les résultats sont souvent spectaculaires et très médiatisés (2,164 tonnes de stupéfiants saisies en 2013 en région Centre, 620kg de tabac de contrebande et 40 000 articles de contrfaçon pour une valeur de 788 000€). « Mais les douanes ce n’est pas que ça » explique Bernard Petit, nouveau chef divisionnaire des douanes de Tours arrivé en septembre depuis Limoges. Il s’explique :

« Les douanes, c’est vrai, c’est en quelque sorte la police économique. Mais nos 184 agents de la région Centre sont en fait répartis en deux grands services : une partie en uniforme et avec arme sur le terrain pour les contrôles et l’autre dans les bureaux de douanes ou nos trois centres de viticulture pour aider les entreprises qui font du commerce international. Nous sommes en relation avec elles pour les aider à réduire leurs coûts de douanes ou simplifier leurs démarches administratives ».

« Notre travail vise aussi à promouvoir le statut ‘économique agréé qui concerne 83 sociétés de la région dont les procédures d’exportation ou d’importation sont facilitées parce qu’elle ont prouvé qu’on pouvait leur faire confiance. Elles ont aussi moins de contrôles. Outre notre rôle de percepteur fiscal, nous avons enfin une mission de conseil gratuit qui fonctionne bien puisqu’il a permis d’aider 2160 entreprises de la région l’an dernier ». Comme quoi, ils ne sont pas que « méchants » nos douaniers…

O.C.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !