lundi 6 février, 2023

Le 21 janvier, c’est la Journée Internationale des Câlins !

Le câlin, en plus, c’est bon pour la santé… Info-Tours.fr vous explique tout.

Voici les fêtes de fin d’année déjà derrière nous. Une fois cette période passée, on tente de faire durer avec quelques galettes des rois, le temps de se souhaiter une bonne année… Et après ?

Dans cette période post-fêtes, s’ensuivent multitude de dépressions. C’est donc pour combler un manque de contact humain qu’a été créée le « National hugging day » (journée nationale des câlins) aux Etats-Unis. Plus précisément, cette journée aurait été instaurée en 1986 par un révérend du Michigan, du nom de Kevin Zaborney. D’autres pays ont ensuite suivi : Royaume-Uni, Allemagne, Pologne, etc.

En parallèle, le mouvement « Free hugs » (câlins gratuits), consistant à se placer dans un lieu public avec une pancarte informant de son intention d’offrir des câlins aux passants, aurait, quant à lui, été lancé à Sydney en 2004 par un homme triste de se retrouver seul et loin de son pays [1].

La santé par les câlins

Faire ou recevoir des câlins fait du bien. En effet, les câlins ont des vertus bénéfiques sur notre santé. Sur notre santé morale mais aussi sur notre santé physique : 10 secondes de câlins, d’accolade ou d’embrassade dans une journée permettraient de réduire la tension artérielle et de prévenir les risques de maladie cardiaque, aideraient à combattre le stress, à réduire la dépression, et renforceraient même notre système immunitaire [2]. Les câlins produisent des réactions physiologiques et biochimiques : ils entraînent une hausse du taux d’ocytocine (hormone de l’attachement) et une baisse du taux de cortisol (hormone du stress).

Explications : lorsque les récepteurs de notre peau, sensibles aux pressions et aux vibrations, sont stimulés par le contact physique, cela agît sur un nerf crânien, le nerf vague, relié, notamment, au cœur et aux récepteurs d’ocytocine. Cette hormone est libérée dans la circulation sanguine en cas de besoins physiologiques et a la faculté de faire baisser le taux de cortisol de l’organisme, donc de réduire le stress. L’ocytocine joue également un rôle dans le développement d’une relation d’attachement, qu’elle soit familiale, amicale ou amoureuse. Elle aurait même une incidence sur la générosité et la confiance en soi. 

Un taux élevé d’ocytocine agit sur notre santé, sur notre comportement et procure un sentiment de bien-être et d’apaisement. Alors, prêt à faire monter votre taux d’ocytocine ? Si oui, il ne vous reste plus qu’à participer à la journée internationale des câlins… et de la faire durer 365 jours… avec des petits câlins… ou de plus gros… 

M.B.

 

[1]  HYPERLINK « http://www.ouest-france.fr/hug-day-qui-invente-la-journee-des-calins-1868602 » http://www.ouest-france.fr/hug-day-qui-invente-la-journee-des-calins-1868602

[2]  HYPERLINK « http://www.topsante.com/medecine/troubles-cardiovasculaires/hypertension/prevenir/hypertension-un-calin-par-jour-pour-la-faire-baisser-23565# » http://www.topsante.com/medecine/troubles-cardiovasculaires/hypertension/prevenir/hypertension-un-calin-par-jour-pour-la-faire-baisser-23565#

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !