Tours

Plus de trains entre Nantes, Tours et Lyon ?

L’agglo de Tours demande à la SNCF d’avancer sérieusement sur ce dossier.

Faire Nantes-Lyon via St-Pierre-des-Corps en TGV c’est possible tous les jours. En revanche, le faire en train via Vierzon ou Nevers c’est beaucoup plus compliqué. Il n’existe qu’un aller-retour quotidien entre Tours et Lyon, prolongé jusqu’à Nantes le dimanche. Insuffisant selon l’association RACO qui demande aux élus d’agir auprès de la SNCF : « nous constatons que la desserte s’est dégradée. Nous considérons que cette ligne d’équilibre du territoire demeure un atout pour l’aménagement et le développement durable des territoires. » Elle critique ainsi le tout TGV, que la SNCF juge plus rémunérateur.

L’association espère donc une nouvellle offre sous prétexte notamment que près de 7 millions de personnes habitent à proximité de cette ligne soit 10% de la population française. Son objectif est aussi de renforcer la desserte des villes intermédiaires et situées à proximité (Orléans, Clermont-Ferrand, Dijon...) « ce serait un véritable poumon pour des villes aujourd’hui mal desservies. »
RACO voudrait donc des trains toute la journée (4 à 11 allers-retours) avec des prix fixes qui diffèrent des prix variables du TGV sur une ligne où l’on peut rouler jusqu’à 150km/h et qui est électrifiée à 80%. D’après ses calculs, jusqu’à 3 millions de voyageurs pourraient emprunter cet axe sous peine aussi de mettre en place de nouveaux trains plus attractifs et qui pourraient aller plus vite. Le but : faire Nantes-Lyon en 5h-5h30 contre presque 8h aujourd’hui (hors TGV). Tout cela en attendant une éventuelle ligne TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon qui prend un temps fou à sortir de terre.

L’idée a séduit l’ensemble des élus de Tour(s)Plus ce lundi soir : « ce train pourrait nous aider à améliorer ces relations et on y a intérêt tout comme d’y développer le fret ce qui ferait moins de transports routiers » a ainsi estimé la maire de St-Pierre-des-Corps Marie-France Beaufils. Mais avant de convaincre la SNCF, c’est une toute autre histoire... L’agglo n’a voté qu’un voeu, et quand on voit comment l’entreprise traine des pieds pour un simple trajet de 5 minutes en navette entre Tours et SPDC qu’elle juge non rentable, imaginez pour plusieurs centaines de kilomètres si elle estime aussi que ce n’est pas assez rémunérateur...

O.C.