Joué-lès-Tours

La chaufferie biomasse de Joué-lès-Tours va chauffer 7500 logements

Elle a été inaugurée ce vendredi

C'est un projet qui aura mis 4 ans à se monter, de l'idée première à son inauguration. La chaufferie biomasse de Joué-lès-Tours a été inaugurée ce vendredi par le maire de la commune, Frédéric Augis et l'entreprise Dalkia qui en assure le fonctionnement (et la construction). Un projet majeur pour la deuxième ville du département qui dépendait jusque-là d'une vieille chaufferie au fioul désuète et énergivore.

Ce projet de 22 millions d'euros permet donc de revoir complètement les réseaux de chauffages jocondiens, puisque la chaufferie alimentera 7500 foyers grâce à deux chaudières à bois (et une de secours au gaz).

« Cela va permettre de faire des économies pour les Jocondiens » a rappelé Fréderic Augis qui a lancé de projet avant de passer le relais à Tours Métropole en 2017. Tout ça s'inscrit dans un plan global de l'intercommunalité en lien avec la loi de transition énergétique qui demande aux collectivités locales d'aller vers une croissance verte. Tours Métropole pilote également la création d'une autre chaufferie biomasse sur la zone du Menneton et qui alimentera La Riche et Tours Ouest. La Métropole qui a lancé également des études pour un projet similaire sur Tours-Nord a précisé Jean-Luc Galliot, le vice-président de l'intercommunalité en charge de ces questions.

Pour revenir à celle de Joué-lès-Tours, celle-ci est équipée également d'un système de récupération des chaleurs produites. Son entrée en fonction va également permettre d'éviter la coupure de réseau d'une semaine obligatoire jusque-là avec la chaufferie au fioul qui devait être vidangée une fois par an.

Quant à l'apport de bois, les élus et Dalkia expliquent que celui-ci vient d'un rayon de moins de 100 km à la ronde et s'inscrit dans un processus responsable.

Relire également sur 37 degrés notre visite sur place en novembre dernier