mardi 6 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

L’Université de Tours se prépare à une rentrée « quasi normale »

Tous les cours vont reprendre en présentiel

En ce début septembre, les 30 000 étudiants de l’Université de Tours vont faire leur rentrée. Celle-ci est forcément attendue après deux années perturbées par la crise sanitaire, des cours en distanciel et son lot de désagréments.

Pour cette année 2021-2022, la fac espère tourner la page dee tous ces mois compliqués et retrouver un rythme plus normal. « L’année précédente a été difficile et je tiens à saluer les efforts des équipes de l’université qui ont répondu au mieux aux attentes des étudiants qui ont été très impactés, notamment psychologiquement »évoque ainsi Arnaud Giacometti, le nouveau président élu il y a quelques mois.

Au printemps dernier, l’Université avait réalisé une enquête auprès de ses étudiants, 6 000 d’entre eux y avaient répondu et la moitié indiquaient avoir souffert d’épisodes dépressifs à cause de la crise Covid ; deux-tiers disaient avoir eu des troubles de l’anxiété lors de cette période.

Le retour à la normale est donc très attendu. Pour cette rentrée, tous les cours auront lieu en présentiel et sans jauge, explique Arnaud Giacometti qui se veut optimiste :

« Selon l’ARS, 75% des jeunes de 18 à 25 ans dans la région ont déjà reçu leur parcours vaccinal complet et 88% au moins leur première dose, cela nous laisse de bons espoirs sur le fait que tout se passe bien. »

Les consignes sanitaires de base comme le port du masque, l’aération des salles seront également maintenues afin d’éviter tout problème de cluster. « Nous n’en avons eu aucun jusque-là » tient d’ailleurs à souligner le président universitaire.

Pou accompagner les étudiants ce dernier indique par ailleurs que plusieurs mesures sont mises en place comme les points info campus du 06 au 24 septembre ou encore des heures de remédiation. La précarité étudiante renforcée par la crise sera également au cœur des priorités insiste Arnaud Giacometti qui évoque une enveloppe de 250 000 euros pour ce sujet majeur qui servira aussi bien à du matériel pour les étudiants dans le besoin ou encore des aides pour les mobilités. L’université vient de plus de recruter une troisième psychologue pour accompagner les étudiants dans le besoin précise-t-il.

Une rentrée qui voit l’Université maintenir ses effectifs avec environ 30 000 étudiants. Parmi les filières en baisse, l’IUT voit ses effectifs diminuer en lien avec la réforme des diplômes et l’instauration du BUT en trois ans (Bachelor Universitaire Technologique). A l’inverse les Arts et Sciences Humaines voient leur nombre d’étudiants augmenter de 4% cette année.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !