mercredi 29 juin, 2022
  • La Gloriette
  • AZG

« Non, l’absence de passage piéton aux Deux Lions n’est pas une aberration »

Les explications du CC37.

Mardi, suite à l’interpellation d’un lecteur, nous écrivions notre étonnement devant l’absence de passage piéton entre l’Heure Tranquille et le cinéma CGR Tours Deux Lions. Un article qui a fait réagir le Collectif Cycliste 37.

Laurence Picado, également membre de Rue de l’Avenir, nous écrit ainsi : « l’aménagement aux deux lions n’est pas une aberration, il a une logique : dans une zone où il y a beaucoup de piétons, plutôt que de les contraindre dans un passage piéton de 20 mètres de large, on a créé un plateau traversant très large, par lequel on oblige les voitures à ralentir, ce qui permet aux piétons de s’engager facilement sur la chaussée, d’être dans leur droit tout en étant en relative sécurité et donc d’inciter les voitures à s’arrêter pour les laisser passer ».

Auparavant, la militante nous rappelle toute l’histoire du passage piéton fustigeant notamment l’expression « passage protégé » qu’on leur attribue à tord selon elle car « 1/3 des piétons meurt sur les passages piétons », soit près de 150 morts chaque année (465 au total).

Notre interlocutrice poursuit : « Oui le piéton qui ne traverse pas dans les clous gêne les conducteurs de véhicules… parce qu’il réduit à néant leur fantasme « la route m’appartient ». (…) C’est pour cela qu’on a dessiné des passages piétons. Et comme le piéton, ce rebelle, avait du mal à s’y plier on invoque des raisons de sécurité : « ils sont protégés, si vous n’y allez pas vous êtes dangereux ! ». Elle rappelle aussi que, depuis 2010, « un article change les modalités de traversée pour le piéton : avant il fallait que le piéton manifeste sa volonté de traverser, pour que les voitures s’arrêtent et qu’alors seulement il soit autorisé à traverser. A partir de novembre 2010 la situation s’améliore pour lui : s’il est engagé sur la chaussée, les véhicules doivent lui céder le passage. Un autre article apparaît dans le code de la route qui permet au piéton de traverser… presque n’importe où :

« Les piétons doivent traverser la chaussée en tenant compte de la visibilité ainsi que de la distance et de la vitesse des véhicules. Ils sont tenus d’utiliser, lorsqu’il en existe à moins de 50 mètres, les passages prévus à leur intention. » Ce qui signifie qu’au-delà des 50 mètres bordant un passage piéton, le piéton est autorisé à traverser » ce qui est le cas dans notre exemple des Deux Lions. En revanche, il faut bien reconnaître que cet aménagement – encore rare – ne semble pas suffisamment clair pour tout le monde. Peut-être que leur multiplication probable aidera en cela.

Olivier COLLET

Pour en savoir plus sur le Code la Rue : http://www.ruedelavenir.com/wp-content/uploads/2011/07/BrochureRD.pdf

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !