[Bientôt dans le 37] Marionnettes, smoothies gratuits, cinéma : 4 idées sorties cette semaine en Touraine

Chaque dimanche sur Info Tours on vous présente une série d’idées pour occuper votre semaine avant le prochain week-end. Voici le programme de ces derniers jours d’avril.

 

Pour les enfants :

Quatre jours de spectacles de marionnettes au Jéricho à Saint-Pierre Des Corps, pour découvrir les péripéties de la Grenouille à Grande Bouche et de ses acolytes. Des créations originales, drôles et interactives mercredi 10h30 / 16h avec La Grenouille à Grande Bouche. Jeudi 10h30 / 16h ce sera La Grenouille à Grande Bouche nettoie la Planète.  Vendredi 10h30 / 16h Gwendoline et le Prince du Pôle Nord. Durée: 40 minutes environ, accessible de 2 à 9 ans. Tarif : 6€. Pour davantage d’infos et réservations en ligne : www.luciolespectaclesproduction.com.

C’est également à partir de mercredi qu’un village fruitier va s’installer aux Halles de Tours, et qu’il y restera jusqu’à la fin de la semaine. Au programme : une énigme pour les enfants et une visite de potager pour découvrir comment pousse ce qu’ils mangent. Il y aura aussi des devinettes pour reconnaître les fruits et légumes de saison, un atelier musique, des smoothies offerts… mais seulement après avoir pédalé sur un vélo pour les mixer. L’accès est libre entre 9h et 17h de mercredi à vendredi.

 

Cinéma :

La Cinémathèque de Tours, dont le travail consiste notamment à programmer des films anciens sur grand écran pour les faire découvrir ou redécouvrir au public, propose une nouvelle soirée ce lundi 24 avril. Deux flongs métrages seront diffusés aux cinémas Studio du centre-ville, Rue des Ursulines : « Trouble in Paradise » d’Ernst Lubitsch, à 19h30 puis  « Bluebeard’s Eighth Wife » de Ernst Lubitsch, à 21h15.

 

Jeudi de l’écologie :

Conférence gratuite autour de George Sand jeudi à 18h30 à l’Hôtel de Ville de Tours. Car la romancière était aussi une écologiste convaincue et précurseure. Jardinière émérite, femme d’action et de conviction, Sand met en avant dans ses romans la beauté de la nature, et les vertus paysannes de son temps. On sait moins que c’est grâce à son action, et celle des peintres de Barbizon (Théodore Rousseau et Jean-François Millet) qu’on doit le sauvetage de la forêt de Fontainebleau. Grâce à elle, Fontainebleau devient le premier espace naturel protégé au monde, dès 1861, avant la création des parcs Nationaux aux États-Unis (Yellowstone 1872.) Par son action en faveur de la nature, et une tribune sur l’écologie qu’elle publie en 1872 dans le journal Le Temps, George Sand marque les débuts de l’écoféminisme explique le résumé de l’événement.

À lire sur Info Tours

Suivez l'actualité en temps réel

Météo

TOURS Météo

Recherche

StorieTouraine - L'actu en résumé

Inscription à la newsletter

Agenda