jeudi 9 février, 2023

Tout savoir sur la Nuit de la Solidarité pour recenser les SDF à Tours

Ce jeudi 26 janvier, plus de 220 personnes vont sillonner l’ensemble des quartiers de la ville de Tours pendant 4h, de 19h à 23h. Elles seront dans le centre-ville, à Blanqui, Les Douets, les Fontaines, Febvotte, Velpeau… Ces agents de la ville, bénévoles associatifs, étudiants ou salariés du Centre Communal d’Action Sociale auront un objectif : recenser le nombre de personnes sans abri n’ayant aucune solution de logement pour le soir-même. C’est-à-dire celles et ceux qui seront forcés de dormir dehors, ou dans un abri de fortune.

C’est la deuxième fois que la ville de Tours participe à cette opération qui se déroule un peu partout en France sous impulsion du ministère du Logement. L’événement se déroule en partenariat avec l’INSEE, qui a besoin de ces chiffres pour quantifier le nombre de SDF dans le pays. Mais aussi avec les services de l’Etat ou les associations chargées de l’hébergement d’urgence ou de l’aide aux plus démunis. L’objectif n’est donc pas seulement de compter les sans-abri mais de déterminer leurs besoins pour adapter les politiques publiques en conséquence (plus de logements à très bas loyer, davantage de lieux d’accueil…).

« Il ne s’agit pas d’une maraude au sens classique du terme, mais d’un outil pour adapter les réponses et les politiques publiques locales qui leurs sont destinées. Les besoins peuvent être multiples : femmes sortant de la maternité ou victimes de violence, personnes en situation de grande marginalité… » explique la ville de Tours. C’est par exemple grâce à la Nuit de la Solidarité qu’un réseau de commerçants solidaires s’est émancipé ces derniers mois (il s’agit de boutiques repérables par un macaron apposé sur leur vitrine et dans lesquelles on peut obtenir gratuitement un verre d’eau, un accès aux WC ou encore à une trousse de premiers secours).

Pour une opération efficace, la commune a été découpée en 54 secteurs. Les équipes de 3 ou 4 personnes auront chacune un périmètre à arpenter, que ce soit donc les quartiers d’habitation mais aussi les espaces naturels. Un partenariat a également été noué avec la SNCF pour accéder à la gare de Tours ou à différents sites ferroviaires. A chaque rencontre, les groupes informeront les personnes des possibilités qui leur sont proposées (appeler le 115 pour obtenir un hébergement, les associations à contacter pour avoir de l’aide au quotidien…). Des guides pratique et une collation leur seront offerts.

En 2022, la Nuit de la Solidarité de Tours avait permis d’identifier 39 personnes n’ayant aucune option pour dormir au chaud le soir-même, dont 30 acceptant de répondre aux questions des bénévoles (en majorité des hommes seuls entre 30 et 50 ans, souvent à la rue depuis longtemps donc en dehors des circuits de soutien). En parallèle, ce même soir, 701 personnes étaient accueillies dans un hébergement d’urgence du département + quelques dizaines d’autres par des associations via leurs propres moyens (familles solidaires d’Utopia 56, notamment).

 

La ville de Tours précise que cette Nuit de la Solidarité n’est pas ouverte aux bénévoles de dernière minute. Les équipes sont déjà constituées.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !