mercredi 7 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Des renforts pour la sécurité des transports en Indre-et-Loire

C’est la grande annonce du ministre de l’Intérieur en cette fin de mois de novembre : créer davantage d’unités chargées essentiellement d’assurer la sécurité dans les transports en commun, notamment en prévision de la forte affluence attendue au moment des Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Au total, le gouvernement prévoit la création de 77 brigades spécialisées dans tout le pays, avec pas moins de 2 000 policiers et gendarmes soit des effectifs doublés par rapport à aujourd’hui.

La région Centre-Val de Loire est concernée avec la création d’un service interdépartemental de sécurisation des transports en commun basé à Orléans. Il sera composé de 60 à 90 personnes afin d’assurer « des missions de sécurisation des gares, stations de transports en commun et réseau de transports en commun. Les patrouilles prendront notamment en compte les horaires où la délinquance est la plus forte pour plus d’efficacité, mais également les pics d’affluence, pour rassurer et dissuader. Ces missions pourront être conjointes avec les effectifs de sécurité privée des autorités organisatrices de transports » nous dit-on.

En parallèle, Tours aura une brigade spécifique (comme ses voisines Angers ou Le Mans). Alors que l’unité d’Orléans devrait par exemple être chargée des trains Rémi, le groupement tourangeau se concentrera sur le réseau Fil Bleu. « Outre cette nouvelle brigade, une convention partenariale entre la société Kéolis, la police nationale et la gendarmerie sera signée en 2023 afin de renforcer la sécurité dans les transports de la Métropole de Tours » indique d’ailleurs la préfecture d’Indre-et-Loire.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !