jeudi 1 décembre, 2022

Le groupe Nabab Kebab quitte Tours, la ville de ses origines

C’était il n’y a pas si longtemps, le vendredi 16 septembre. Le journal Le Parisien annonçait la réouverture prochaine de deux Nabab Kebab à Tours. Une annonce au milieu d’un portrait du fondateur de la franchise, Hakim Benotmane, arrivé à Tours dès ses 14 ans et qui a fait fortune avec un concept exporté bien au-delà des frontières françaises (Maroc, Asie…). Sauf que la promesse ne se réalisera jamais.

En cette fin octobre, voici ce qu’on peut lire sur la devanture du petit Nabab Kebab de la Rue de Bordeaux :

« Nabab ferme définitivement ses portes à Tours. Retrouvons-nous prochainement dans notre nouveau restaurant à Angers. Merci à notre aimable clientèle fidèle depuis 20 ans. »

On ne peut pas faire plus clair. La marque quitte la ville qui l’a vue naître… alors même que l’objectif était de s’agrandir avec l’ouverture d’un grand fast food dédié au kebab juste à côté du point de vente historique Rue de Bordeaux. Les travaux avaient même commencé jusqu’à ce que tout s’arrête.

Dans le même temps, la préfecture avait fait fermer Nabab pour cause de non-respect des règles d’hygiène (présence de cafards, mauvaises pratiques de décongélation, absence de traçabilité des produits…) « mais ils avaient pu rouvrir ensuite une fois remis en conformité » relève l’adjoint au maire chargé du commerce, Iman Manzari.

Pourquoi Nabab a choisi de quitter Tours et d’abandonner son grand projet ? Nous n’avons pas réussi à obtenir de réponse. L’élu souligne également qu’une demande de rencontre avec l’entrepreneur n’a pas trouvé d’écho auprès de lui. L’enseigne reste donc active… mais ailleurs.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !