mercredi 30 novembre, 2022

Tours : Inquiétudes des parents à l’école Pitard

On le sait, les écoles de la ville de Tours sont globalement en mauvais état. Ce constat, les dernières municipalités qui se sont succédé à la tête de la ville, l’ont fait. L’ancien maire Christophe Bouchet avait ainsi prévu un vaste plan écoles. Depuis son arrivée au pouvoir à l’été 2020, la municipalité d’Emmanuel Denis, en a fait également une priorité du mandat avec le plan « Ecoles en transitions » chiffré à 130 millions d’euros.

Un chiffre important dit comme ça mais qui ne permet pas néanmoins d’agir sur toutes les écoles de la même manière et plusieurs associations de parents d’élèves ne cessent de pointer des soucis dans les différentes écoles de la ville.

C’est le cas plus particulièrement ce lundi matin à l’école élémentaire Stéphane Pitard, située quartier Febvotte. Plusieurs parents d’élèves nous ont alerté en effet sur un incident intervenu dans la matinée du lundi 17 octobre, avec la chute d’une barre métallique fixée à une fenêtre au 2e étage du bâtiment (sans faire de blessé). Un incident de trop pour ces parents qui pointent un incident similaire l’année précédente et un état général de l’école dangereux.

Le problème avait d’ailleurs été pointé lors du dernier conseil d’école qui s’est tenu la semaine dernière : « Plusieurs stores sont défectueux et dangereux, ils risquent de tomber mais rien n’est fait. Les fermetures des fenêtres sont extrêmement dangereuses, barres qui retombent brutalement » lit-on notamment dans le rapport de cette réunion. 

Contacté dans la journée, l’adjoint à l’Education de la ville de Tours, Franck Gagnaire, reconnaît l’incident : « Une barre est effectivement tombée ce matin avant que les élèves n’arrivent à l’école, car une vis a cédé. Néanmoins, la directrice indique que l’agent de jour de l’école a sécurisé les lieux immédiatement, puis la régie des bâtiments de la ville est intervenue pour vérifier les bâtiments » indique-t-il.

L’élu annonce que des travaux sont régulièrement faits « comme dans toutes les écoles » mais reconnaît que l’état des bâtiments n’est pas optimal « comme dans beaucoup d’écoles ». L’école Pitard fait partie de celles concernées par le programme « récrés en herbe » qui vise à refaire et repenser intégralement les cours de récréations en les végétalisant et en offrant des espaces multiples. A ce sujet, il rappelle que les travaux doivent durer un an.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !