mardi 27 septembre, 2022

A Sainte-Radegonde, la colère après l’abandon du projet de marché

Il y a de l’ordre du feuilleton quand on parle des marchés de Tours. Lors du mandat de maire de Serge Babary la ville a tenté d’en lancer un l’après-midi aux Deux-Lions. Echec. Son successeur Christophe Bouchet a tenté la même chose à Monconseil : ça vivote. En revanche le repositionnement du marché Blanqui semble trouver son public. Tandis qu’il faut encore attendre un peu pour faire un bilan aux Rives du Cher (là aussi c’est l’installation de commerçants l’après-midi qui a été privilégiée).

Et puis il y a Ste Radegonde.

A l’initiative d’un collectif d’habitants l’idée était de créer un marché chaque vendredi après-midi pour ce quartier de Tours-Nord en étant dépourvu. La population doit actuellement aller à Coty le samedi, voire à Velpeau le dimanche. Et même si la commune voisine de Rochecorbon a récemment ouvert son marché, les résidents voulaient leur propre manifestation. Le projet a plutôt eu un bon accueil de la mairie qui était prête à faire le nécessaire mais voilà l’ouverture programmée au 23 septembre reportée (au mieux).

Dans un communiqué, l’association SainteRaMarket fait part de son amertume :

« A seulement deux semaines de l’ouverture et après plusieurs relances par l’association, la Ville de Tours bloque finalement la création du marché. En effet, le Directeur Général des Services de la Ville, a indiqué à l’association le 9 septembre s’opposer fermement à l’implantation de ce marché (…) malgré la mobilisation et l’engagement de 8 premiers artisans à venir chaque semaine (apiculteur, fromager, boulanger, maraîcher et primeur, repas végétarien, crêperie et rhumerie). »

« La décision abrupte et inattendue de la Ville de Tours questionne malheureusement très fortement sur la place réelle laissée à l’action et l’engagement des citoyens, pourtant au cœur du programme qui a permis l’élection de la majorité en place » critique encore SainteRaMarket qui organise une manifestation à 17h30 ce vendredi 23 septembre sur la place de la mairie de quartier où devaient déballer les commerçants.

Photo : Claire Vinson

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !