dimanche 3 juillet, 2022
  • La Gloriette
  • AZG
  • ESRA

2e ligne de tramway : La mise en garde de la Préfète sur le passage boulevard Béranger

C’est un courrier daté d’avril 2022, non sensé être divulgué au départ. Un échange entre la Préfète d’Indre-et-Loire, Marie Lajus, et Wilfried Schwartz, vice-président aux mobilités de Tours Métropole et à ce titre président du Syndicat Mixte des Transports de la Métropole. Dans ce courrier qui a fuité en ce début du mois de juin, la Préfète d’Indre-et-Loire alerte l’élu qui est aussi maire de La Riche, sur le passage de la ligne B par le boulevard Béranger.  

Vers un avis défavorable de l’architecte des bâtiments de France (ABF) ?

Selon la représentante de l’Etat, le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) de la ville de Tours empêcherait la réalisation du tronçon ouest via le boulevard Béranger. L’élue indique en effet que ce document stipule que l’alignement des arbres du boulevard doit être conservé. Or si cet alignement semble correspondre uniquement à la rangée intérieure dans le document cadre, la destruction des arbres de la rangée extérieure (au niveau des places de parkings actuelles), envisagée dans le projet, fragiliserait de facto cet alignement car ils « viennent tenir les alignements intérieurs ».

Par conséquent, pour la Préfète, qui rappelle que « ces alignements sont protégés et doivent être entretenus suivant leur configuration existante » mais aussi qu’ils peuvent être « repositionnés et les essences végétales modifiées » dans le cas d’un projet visant à « l’amélioration de l’espace considéré et une meilleure mise en valeur de l’environnement architectural ».

En conclusion, face aux difficultés de l’insertion du tramway face à la préservation du mail, Marie Lajus indique que tel qu’il est présenté actuellement, cela « ne permet pas d’envisager un avis favorable de l’architecte des bâtiments de France (ABF) ».

Une prise de position pas anodine et forcément influente mais que Wilfried Schwartz relativise. Ce dernier nous affirme que depuis ce courrier des échanges avec l’ABF se sont poursuivis et que pour lui, seul l’alignement intérieur est concerné par le PSMV, tout en précisant que sur la partie sud du boulevard (là où le tramway n’est pas envisagé), la double rangée serait entièrement conservée. Quant à la partie nord, les arbres extérieurs du double alignement impactés ne seraient que de 13 selon l’élu, qui précise également que cela n’aurait non seulement aucun impact sur la canopée mais également que le projet permettra un embellissement du boulevard avec plus d’espaces verts qu’aujourd’hui.

Le projet intégralement remis en cause en cas d’abandon du tronçon ouest ?

La Commission Nationale de Débat Public (CNDP), interpellée par la Métropole début mars sur la possibilité de faire évoluer le projet par rapport à celui soumis à la concertation en 2018, alerte de son côté sur une éventuelle remise en cause du tronçon ouest.

Dans un courrier daté du 16 mai dernier, la CNDP indique que si la réalisation du tronçon ouest tel que mentionné dans la concertation publique est simplement reporté, il ne s’agit alors que d’une « modification substantielle » ne remettant pas en cause le projet. En revanche si ce tronçon était abandonné et/ou transformé en BHNS (Bus à Haut Niveau de Service), cela constituerait « un risque juridique ».

La commission nationale conseille à la Métropole d’attendre le résultat des études commandées mais prévient : « si cette phase était purement abandonnée ou réalisée sous la forme d’un BHNS, notre avis est qu’il convient de relancer une concertation préalable, celle réalisée en 2018, ne pouvait plus être considérée par le juge comme ayant traité du même projet. » En clair cela remettrait en cause l’intégralité du projet de deuxième ligne et il faudra dès lors repartir de zéro ou presque…

  • ESRA

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !