dimanche 22 mai, 2022
  • Chambray en Mai
  • Shop in Touraine

[Photo du jour] Les terrasses en bois reviennent dans les rues de Tours

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Des bruits de visseuse Rue de la Scellerie… Des planches toutes neuves près de la Place de la Résistance… Depuis ce vendredi 1er avril, certaines places de parking du centre-ville de Tours ont été supprimées pour accueillir des structures de bois, toutes situées devant des bars et des restaurants.

C’est la 3e année que la mairie autorise de type d’aménagement. A l’origine, c’était pour donner plus d’espace aux commerces victimes des restrictions sanitaires (notamment des jauges les empêchant de recevoir autant de monde qu’avant la pandémie). Mais désormais, « on ne les appelle plus Terrasses Covid ce sont des Terrasses Estivales, nous pérennisons le dispositif » précise l’adjoint au maire chargé du commerce Iman Manzari.

La différence n’est pas que dans le nom : lors des deux premières années, ces terrasses ne coûtaient rien aux commerces, une façon de les aider à passer la crise. « Mais comme ces terrasses prennent l’emplacement de places de parking il y a une perte de recettes pour la ville, nous avons donc décidé de les rendre payantes » indique l’élu qui a pris contact avec le syndicat de la profession UMIH avant de prendre sa décision. Le tarif : 10€ le mètre carré pour un mois, soit environ 100€ mensuels pour une place de parking, 200€ pour deux places et 300€ pour trois places (le maximum possible, mais seulement demandé par deux établissements).

A ce jour, une trentaine de bars et restaurants ont fait une demande de terrasse en bois à la municipalité, contre une cinquantaine pour l’été 2021. Chaque dossier est examiné par les services de voirie et de police municipales, sachant que la ville portera une attention particulière aux éventuels débordements : « Je commence à recevoir des plaintes de riverains à cause du bruit » indique Iman Manzari qui a du coup décidé de refuser les extensions de terrasses accordées à certains établissements « qui empiétaient sur l’espace disponible pour les personnes à mobilité réduite ou se retrouvaient devant les vitrines des commerçants voisins ou sous les fenêtres d’habitants. »

La ville de Tours autorise les terrasses en bois devant les commerces jusqu’au 31 octobre 2022 avant une obligation de démontage. Les entreprises qui n’auraient pas encore fait de demande peuvent toujours déposer un dossier. L’accord est lui valable pour une saison. Il faudra donc refaire une démarche en 2023.

Olivier Collet

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !