samedi 28 mai, 2022
  • Chambray en Mai

Faire du vélo à Tours c’est mieux qu’à Paris ou Angers

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

En ce mois de février 2022 Tours accueille un grand congrès de cyclistes organisé par la FUB, l’instance qui regroupe des associations pro-vélo de toute la France dont le Collectif Cycliste 37 et son millier de membres. Près de 800 personnes sont attendues sur deux jours au Palais des Congrès Vinci.

Tous les deux ans, cette fédération publie également les résultats d’une grande enquête sur la qualité des aménagements cyclables dans des centaines de communes. La dernière version vient de paraître et elle est plutôt bénéfique pour Tours qui se classe 7e du palmarès des villes de plus de 100 000 habitants avec une note moyenne de 3,46/6 soit bien mieux que son score de 3,03 obtenu en 2019. La capitale tourangelle reste très loin des championnes de France que sont Grenoble, Strasbourg ou Rennes mais elle devance Angers, Bordeaux ou Paris. Ou aussi sa voisine Orléans, qui n’a pas du tout progressé depuis la dernière étude et reste bloquée à une note de 2,98, soit environ la moyenne nationale.

Alors qu’est-ce qui va mieux à Tours ? Clairement l’amélioration des axes réservés aux vélos, la mairie ayant enclenché la création d’un vaste réseau de 40km de voies cyclables (il doit être achevé en 2026). « On a bien progressé depuis la crise Covid, par exemple avec la piste bidirectionnelle provisoire du Pont d’Arcole(entre Tours et Saint-Avertin, ndlr). Il y a eu pas mal de bandes cyclables qui ont été faites en centre-ville et évidemment la fermeture du Pont Wilson aux véhicules » explique le co-président du Collectif Cycliste 37, David Selin.

Néanmoins, il reste des progrès à faire : « Nous ce qu’on demande ce sont des axes et itinéraires sécurisés, séparés du trafic automobile, pas des pistes sur les trottoirs. Si on regarde la situation actuelle à Tours et dans la Métropole on n’y est pas encore. Nos élus ont pris conscience que le vélo c’est important mais on n’a pas encore atteint le niveau d’investissement suffisant pour réaliser tous les objectifs » insiste David Selin.

Ainsi, les personnes interrogées pour noter la qualité cycliste de la ville de Tours déplorent la dangerosité de certains carrefours et surtout le nombre astronomique de vols de vélos.

Rendez-vous sur 37 degrés pour lire l’interview intégrale de David Selin.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !