mercredi 5 octobre, 2022

Les échos du Conseil Municipal de Tours

Une nouvelle première adjointe, des nouvelles de Cathy Münsch-Masset, des achats plus solidaires…

Alice Wanneroy : nouvelle première adjointe

Sans surprise, Alice Wanneroy, a été élue première adjointe de la ville de Tours. L’élue du groupe de la majorité d’Emmanuel Denis a été élue avec 40 voix sur 54 votants. Pour rappel, la précédente première adjointe, Cathy Münsch-Masset avait démissionné de son poste suite à l’affaire judiciaire dans laquelle elle est impliquée avec son mari. Ce dernier est accusé d’avoir détourné 350 000 euros à l’association Apajh37 qu’il dirigeait, tandis que sa femme est accusée de complicité. Le procès des deux époux aura lieu le 08 février prochain.

Autre conséquence indirecte, Rachel Moussouni a été élue comme 15e adjointe avec 39 voix. Cette dernière siègera notamment au CCAS de la ville.

L’intention de ne pas revenir de Cathy Münsch-Masset

Interrogé sur le rôle futur de Cathy Münsch-Masset dans la majorité si elle était innocentée à son procès, le maire de Tours, Emmanuel Denis a indiqué que cette dernière lui avait signifié « son intention de ne pas revenir » au sein du conseil municipal…

Démission de Marion Nicolay-Cabanne de son poste de co-vice-présidente de la commission des finances

C’était un signe d’ouverture de la majorité municipale, l’élue d’opposition (groupe Tours Nous Rassemble) Marion Nicolay-Cabanne siégeait depuis le début du mandat comme co-vice-présidente de la commission des finances. Cette dernière a démissionné de cette fonction ce lundi, rejetant une absence de transparence de la majorité comme elle l’avait expliqué la semaine dernière sur 37 degrés.

La ville veut des achats plus éthiques

La municipalité de Tours réalise chaque année environ 50 millions d’euros d’achats divers qui sont encadrés dans des marchés. Ce lundi, les élus de la ville de Tours ont décidé d’adopter un nouveau schéma de promotion des achats, voulu comme socialement et écologiquement responsable. L’idée est que la ville se dote d’outils légaux pour acheter de façon plus éthique : que ce soit sur le volet social avec des critères d’inclusion, d’égalité femmes-hommes… ou sur le volet écologique avec une primeur donnée aux produits issus d’entreprises locales.  

Deux lieux publics prennent des noms de femmes

Dans sa volonté de féminiser les noms des espaces publics (Actuellement 6% des dénominations), la ville de Tours va donner à une nouvelle rue des Hauts de Sainte-Radegonde le nom d’Angélique du Coudray. Cette dernière était une sage-femme ayant vécu au XVIIIe siècle et ayant formé plus de 5000 sage-femmes et chirurgiens en France, dont 76 à Tours entre 1778 et 1779.

La rue Angélique du Coudray reliera l’ancienne ferme de la Babinière à la rue de Presle.

Par ailleurs, la serre de l’Orangerie du jardin Botanique va prendre le nom de serre Jeanne Barret, du nom de la botaniste du XVIIIe siècle.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !