mardi 4 octobre, 2022

Le tourisme tourangeau a rebondi en 2021

L’Office de tourisme et des congrès de Tours Val de Loire, organisme du tourisme de la métropole, se félicite de l’année 2021. Si on reste loin du niveau de l’année record de 2019, le bilan de l’année écoulée montre une reprise après un millésime 2020 quasiment à zéro.

Le poids de la crise du Covid dans le secteur du tourisme est indéniable. Au sein de l’Office de tourisme Tours Val de Loire, les chiffres parlent d’eux-mêmes : de 190 000 visiteurs accueillis dans les 4 offices de tourisme de la structure (Tours, Villandry, Luynes, Rochecorbon), on était tombé à 50 000 en 2020 avant de repartir à 100 000 personnes accueillies en 2021. Un rebond sur un an donc, mais une perte importante sur l’année de référence.

En termes de finances, l’impact est d’ordre similaire. En 2019 la SPL (Société Publique Locale) Office de Tourisme et des Congrès de Tours Loire Valley avait réalisé un chiffre d’affaires d’1,9 million d’euros. En 2020 ce dernier était tombé à 400 000 euros seulement, avant de remonter à un million d’euros cette année.

Le tourisme d’affaires revenu quasiment au niveau de 2019

Ce qui rassure Henri Poignet, directeur général de l’Office de Tourisme et des Congrès, c’est que l’activité s’est surtout concentrée sur la deuxième partie de l’année 2021. C’est plus particulièrement le cas pour le tourisme d’affaires. Le bureau des congrès de l’Office a ainsi organisé 44 événements avec un chiffre d’affaires de 550 000 euros (650 000 euros en 2019 et 45 000 euros en 2020 seulement).

« C’est important car on sait qu’un congressiste qui est content de l’accueil à de fortes chances de revenir plus tard en famille pour le tourisme loisirs » se félicite le directeur.

Autre motif de satisfaction pour l’Office de tourisme aux côtés des figures de proue comme Villandry c’est le succès des offres de tourisme doux : œnotourisme, offre vélos, mais aussi la batellerie qui réalise en 2021 une année record en nombre de touristes.

Les touristes justement, sans surprise au regard de la situation sanitaire, ils sont surtout issus de la région, puis de l’Ile de France en deuxième place (18%). Concernant les internationaux, moins nombreux, ils sont surtout venus de Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas et la chute est particulièrement importante avec l’Europe de l’Est.

Quoiqu’il en soit, l’Office de tourisme tient à afficher un message encourageant et positif et veut maintenir sa politique de marketing et de communication à destination des touristes hors-région (cette année la campagne d’affichage dans le métro parisien a ainsi été renouvelée pendant 2 mois et demi), mais aussi envers les locaux. Le nouveau site internet lancé il y a peu, vient d’ailleurs marquer cette double vision, avec une partie baptisée Inside et pensée pour celles et ceux qui vivent déjà sur le territoire.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !