samedi 2 juillet, 2022
  • La Gloriette
  • AZG
  • ESRA

La boutique de déco de ses rêves

Installée au cœur de Tours, Agnès Barotte voit la déco avec un œil féminin et moderne.

Un petit saut de puce qui change tout. Depuis peu, la boutique de déco Fleurenplume a déménagé. De la Rue au Change elle a migré vers le 8, Rue de Châteauneuf. Toujours dans le Vieux-Tours mais désormais en plein sur un axe de passage et surtout là où Agnès Barotte aurait déjà pu se poser il y a deux ans quand elle a lancé son affaire : « à l’époque les banques ne m’avaient pas suivi mais aujourd’hui j’ai la possibilité de faire sans elles. » Coup de chance : le local qu’elle convoitait était toujours libre. Ancien salon de coiffure de 55m² au sol de pierres et aux reliefs surprenants (oh, la petite porte cachée !), le voici transformé en magasin d’objets de déco façon boudoir, ambiance cocooning, musique qui détend et commerçante souriante. D’ici peu, elle va même offrir le café, l’emplacement de la machine est déjà prêt.

D’origine parisienne, Agnès Barotte est aujourd’hui une experte de la déco d’intérieur (elle intervient par ailleurs à domicile) mais cela n’a pas toujours été le cas : « j’ai fait des études de droit et de criminologie pour devenir magistrate. » Finalement, c’est au poste de greffière qu’elle débute sa carrière avant de suivre son mari en Touraine en 1998. C’est là que lui vient une première envie de changement d’univers et qu’elle reprend des, trouvant rapidement des postes notamment chez Bouygues, déjà dans la déco. Puis, lassée, elle plaque le confort du salariat pour voler de ses propres ailes : « c’était une question de survie, même si je reconnais qu’il y a en moi une bonne part d’inconscience. »

En 2013, elle entreprend alors de mettre sur pied son projet professionnel, « écrit en 20 minutes sur une page » : une boutique au catalogue exigeant dans laquelle on se sent comme chez-soi. « La seule chose que je n’avais pas anticipé, c’est le lancement d’une boutique en ligne. » Elle ouvre donc Rue au Change et trouve sa place auprès d’une clientèle de curieux, majoritairement féminine : « je voulais proposer des objets que l’on ne trouvait pas ailleurs sur Tours. » En 2016, Agnès Barotte travaille avec une vingtaine de marques ainsi que des créateurs et artistes locaux (3-4 expos annoncées par an). Le résultat c’est des miroirs du Portugal, des montres de collection françaises, des bijoux, de la vaisselle design, des meubles bruts ou fantaisie, des coussins modernes et graphiques, des lampes apaisantes ou des petites cartes de vœux : « je veux qu’il y en ait pour tous les budgets » explique celle qui fait très attention à la qualité de fabrication, et pour qui le Made in France est un plus sans être une religion.

Fleurenplume, c’est une boutique qui ressemble un peu à une maison : « je veux qu’il y ait un coin pour chaque pièce, que les clients se projettent chez-eux quand ils voient les objets. » Mais juré, Agnès Barotte ne craque pas pour elle-même quand elle commande chez ses fournisseurs, « en revanche je me fais plaisir et je change régulièrement l’agencement du magasin. » Point de vue intéressant : ce n’est pas une anti-meubles en kit : « on peut mélanger les styles et ça peut fonctionner. Avoir des meubles que l’on trouve partout avec des objets de récupération, des œuvres d’art, du cher et du pas cher. L’important c’est qu’il y ait de la couleur. » Par exemple cette année, les teintes estivales comme les motifs en forme de palmiers seront très à la mode ainsi que les bois scandinaves aux tons doux. Et si les Tourangeaux ne trouvent pas directement leur bonheur, Agnès Barotte va bientôt s’équiper d’une tablette pour qu’ils puissent flâner sur son site de vente en ligne tranquillement installés dans un fauteuil de la boutique.

Olivier COLLET

  • ESRA

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !