jeudi 8 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Orages en Touraine : l’état de catastrophe naturelle espéré en fin de semaine

Samedi de très violents orages ont frappé le département d’Indre-et-Loire. Les pompiers indiquent avoir reçu environ 500 appels et sont intervenus plus de 130 fois pour gérer des inondations ou toitures arrachées. Pas de victime directe mais un accident de la route pourrait être lié à l’événement : un enfant de 13 ans a été percuté par une voiture à Tours. Il a été gravement blessé. Selon le procureur contacté par l’AFP le conducteur dit ne pas avoir vu la victime.

Le plus lourd ce sont donc les dégâts matériels, concentrés sur le Chinonais, le Bourgueillois et l’agglomération tourangelle, là où l’épisode a été le plus violent à la fois tôt samedi matin puis le même jour en milieu d’après-midi, alors même que l’Indre-et-Loire n’était pas en vigilance orange.

L’inventaire précis des dégâts est encore en cours d’analyse mais déjà dans le week-end le maire de Tours Emmanuel Denis faisait un point d’étape :

« Beaucoup d’arbres touchés, quelques véhicules abîmés par des branches tombées, des caves inondées, des infiltrations dans de nombreux logements avec au moins une toiture arrachée (…). Les bâtiments publics sont également impactés avec en particulier des infiltrations d’eau dans l’Hôtel de Ville et à la médiathèque des Fontaines. »

A noter que dimanche soir le nettoyage n’était pas encore terminé. Par exemple il restait encore des branches en travers de trottoirs.

A Ballan-Miré, les dégâts sont également considérables, chez les particuliers comme les professionnels. Le maire a indiqué dès samedi qu’il allait demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Le ministre de l’Intérieur lui a répondu indirectement dimanche, Gérald Darmanin promettant de déclencher la procédure dans la semaine afin d’accélérer les indemnisation par les assurances. En espérant que la Touraine soit bien dans la zone retenue par l’Etat.

 

Concernant les agriculteurs aux récoltes impactées (pépiniéristes, céréaliers, maraîchers, arboriculteurs, vignerons…), c’est le dispositif de calamité agricole qui devrait entrer en jeu. Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau – élu du Centre-Val de Loire – a indiqué qu’il travaillait à sa mise en place. Il doit se déplacer dans le Gers ce lundi, autre département touché par de violentes intempéries. En Touraine, certains témoignages font état de cultures ravagées à 30, 60 voire 90% en quelques minutes à cause de la grêle.

Pour être complet sur le sujet, retenez enfin l’appel des organisateurs du festival Aucard de Tours qui débute ce mardi à la Gloriette près des Deux-Lions : pas d’inondation du site comme en 2016 mais des barnums détruits pendant l’installation ce week-end. L’équipe a donc eu besoin de matériel pour organiser l’événement dans de bonnes conditions. Et a – apparemment – réussi son pari.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !