mardi 29 novembre, 2022

Un « feu d’artifice gate » au conseil municipal de Tours

Info Tours a été le premier média à vous le révéler : pour la 3e année consécutive la ville de Tours ne proposera pas de feu d’artifice à l’occasion de la Fête Nationale du 14 juillet. Autant en 2020 et 2021 c’est surtout le Covid qui avait entraîné la suppression de l’événement… Autant pour cette année 2022 c’est un autre argument qui est mis en avant : la protection de la biodiversité.

On s’explique : même si ils ne durent que 15-20 minutes, les feux d’artifice font beaucoup de bruit et ça peut perturber les deux espèces de sternes qui nichent sur les îles de Loire et qui sont des oiseaux très peureux. Des volatiles qui doivent aussi affronter d’autres problèmes comme les crues de Loire qui emportent les oeufs ou les oisillons qui ne savent pas encore voler, un spectacle pyrotechnique peut donc être la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Afin de protéger les sternes, dès 2020 la préfecture d’Indre-et-Loire a sorti un arrêté qui autorise un seul feu d’artifice entre le Pont de Fil et le pont du périphérique à La Riche en période printanière et estivale. Comme La Riche et Saint-Cyr-sur-Loire étaient persuadées que Tours en ferait un, elles n’ont pas entamé de démarche pour en proposer sur leur territoire. Mais Tours a donc renoncé… et l’absence d’un grand show sur les bords de Loire fait manifestement beaucoup de déçus.

Ce lundi 4 juillet, le sujet s’est ainsi invité au conseil municipal de Tours au détour d’une délibération sur la signature d’une convention avec la Ligue de Protection des Oiseaux (pourprivilgier les zones de pleine terre dans les nouveaux projets immobiliers ou ne pas abattre d’arbres si d’autres solutions si possibles et surtout planter des arbres nourriciers pour les différentes espèces qui nichent dans la ville).

La principale charge sur le feu d’artifice est venue de l’élue d’opposition Marion Nicolay-Cabanne du groupe Tours Nous Rassemble :

« On sait que d’autres endroits peuvent accueillir le tir d’un feu d’artifice comme le lac de la Bergonneie ou l’Île Balzac. Est-ce qu’on aura un feu d’artifice du 14 juillet sous votre mandature ? »

L’élue en charge du dossier Betsabée Haas a répondu, écartant le plan Bergonnerie pour cause de présence de hérons cendrés sur l’île, autre espèce fragile. Sur l’éventualité d’un feu d’artifice d’ici 2026 et les prochaines élections municipales, le maire a indiqué que pour l’instant il faisait le choix de préserver la biodiversité et qu’il tirerait les conclusions après analyse de la fréquentation des festivités alternatives prévues par la municipalité. Ainsi, le 14 juillet, trois fêtes seront prévues au Nord, au centre et au Sud avec un spectacle de feu en bord de Loire et un show de drones lumineux sur l’Île Balzac. Nous y reviendrons en détails prochainement.

A noter que des feux d’artifice sont quand même prévus ailleurs pour le 13 ou 14 juillet notamment à Chambray, Joué-lès-Tours ou encore aux lacs d’Hommes.

Olivier Collet

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !