lundi 23 mai, 2022
  • Chambray en Mai

Budget participatif de Tours : derniers jours pour déposer vos propositions

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

C’était une promesse de campagne de l’équipe d’Emmanuel Denis dès 2020 : la ville de Tours lance son premier budget participatif. Au total 500 000 euros seront fléchés sur l’année pour financer des idées proposées par les habitants. De quoi réaliser environ une dizaine de projets par an. La campagne de recueil des propositions est en cours depuis le 31 janvier et jusqu’au 8 avril sur le site decidonsensemble.tours.fr.

Un examen des idées est prévu d’avril à juin (elles doivent être nouvelles, nécessiter moins de 70 000€ pour leur aboutissement, ne pas avoir d’impact négatif sur l’environnement…). Celles qui auront été sélectionnées seront soumises au vote en septembre et octobre. Les lauréats seront ensuite assurés d’une réalisation sous 3 ans.  Quasi deux mois après le lancement du site, plus de 250 propositions sont en ligne. Avec globalement deux catégories : des projets pour améliorer le quotidien ou l’espace public (toilettes de rue, cendriers pour éviter les mégots jetés à terre…) et d’autres plus ambitieux (et pas toujours dans la ligne éditoriale de l’opération).

Ainsi, un Tourangeau suggère de mener des fouilles archéologiques sur le site de la Gatienne, afin d’en apprendre plus sur le passé romain de la ville. Un autre estime qu’il serait bien de cacher les puits d’eau de l’ïle Aucard pour ne pas gâcher la vue depuis le Pont Wilson. Il est également question d’un « poumon vert » Place Velpeau, de toilettes publiques sur le parking de la gare routière des Peupliers, créer une stèle à la mémoire des victimes de la traite négrière Rue Colbert ou supprimer les parkings des Bords de Loire (et du Château de Tours).

Dans la série insolite, on retiendra l’envie de créer un musée de la chèvre et des camélidés. Reconnaissant qu’il n’a aucune idée du budget nécessaire, son initiateur Stéphane Minieri – qui a publié de très nombreuses idées… – argumente :

« Quel est son objectif ? En faire un Musée d’Histoire, des contes et légendes populaires, traditionnelles et mythologiques, ethnographique et théâtrale, tournées autours des races de chèvre et autres camélidés depuis, la plus hautes antiquités (plusieurs objets ornithomorphes celto-romaines, représentant des têtes de béliers furent découverts sur des Oppida en Touraine !). »

La présence du Monstre Place du Grand Marché – actuellement en travaux de rénovation – fait également parler d’elle, un homme suggérant de lancer un sondage avant sa réinstallation.

A voir donc ce qui sera retenu par la municipalité puis par les internautes qui voteront.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !